Madrid
32°
ciel dégagé
humidité: 20%
vent: 3m/s ONO
MAX 32 • MIN 20
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Sierra de Madrid, détour obligé le week-end depuis la capitale

PLAISIR COURRIER D ESPAGNE 1

Trop nombreux sont les français de Madrid qui sous-estiment ce qui PLAISIR COURRIER D ESPAGNE 1se passe un peu plus au nord de la capitale. Et pourtant, la Sierra de Madrid et ses alentours offrent ce que peu de capitales européennes sont capables d’offrir. Une offre gastronomique et un paysage digne. Située à environ 45 minutes en voiture, la chaîne de montagnes située au nord de la capitale offre un véritable tourisme d’hiver. Le site hellomyguide est en train d’ailleurs d’y répertorier toutes les expériences possibles, même celle que nous ne pouvons pas imaginer : raquette, comment faire un Igloo, voire encore mieux, diner aux chandelles dans un Igloo fabriqué par soi-même, comment survivre en pleine nature…un peu plus traditionnel, une station de ski, un musée, une promenade à cheval,…bref, une série d’expériences qu’il est difficile d’imaginer depuis son bureau de la Castellana ou d’Arturo Soria. Un café « polaire » pour commencer. Bien entendu,il faut à tout prix éviter d’y monter le weekend, tout le monde ayant la même idée au même moment, vous serez collés les uns aux autres en voiture entre Navacerrada et le Puerto de Navacerrada. Partez-y juste après quelques jours de neige. Allez-y en semaine. Idéalement, s’il a neigé pendant le weekend, allez prendre un petit déjeuner là-haut le lundi matin. C’est 3 heures de sacrifice, mais un ballon d’oxygène pour toute la semaine. Là-haut, c’est 1800 m d’altitude. Et le chemin pour y accéder, d’une pureté total. La vue sur la vallée de los Caídos et Madrid au loin est éblouissante. C’est l’occasion de tester chez Hertz ou Europcar la nouvelle Jeep pour y accéder s’il neige. Arrêtez-vous sur le chemin pour la pause photo au lac de Navacerrada. S’il y a un peu de vent, vous vous croirez pendant un temps sur la côte basque. Le bar, là-haut, à Puerto de Navacerrada n’a rien d’exceptionnel, mais sous une petite tempête de neige et sans personne autour, vous allez vite oublier votre quotidien madrilène. Vous vous sentirez isolé du monde, ça fait un bien fou. L’incontournable Cochinillo de Ségovie pour le déjeuner. Une fois au Puerto de Navacerrada, redescendez de l’autre côté vers Ségovie. Petit tour vers la Cathédrale et vous enchainez au restaurant Jose Maria. Refuge des vielles familles madrilènes le week-end, vous y dégusterez l’un des meilleurs « cochinillos » de la région servi à l’ancienne. La qualité est impressionnante et l’endroit très authentique. (D’une manière générale, méfiez-vous des restaurants très touristiques qui vous proposent des plats pseudos locaux de Madrid. Très peu de tables savent cuire le cochinillo comme on le trouve à la Sierra.) Puis votre thé ou digestif à Pedraza, à 25 km Pour bien terminer la journée comme vous l’avez commencé, vous repartirez ensuite vers Pedraza. Un village médiéval tout en pierre naturelle (rare désormais dans les villages dits « médiévaux »). Le village est situé à 20 minutes en voiture au milieu de …nulle part. Nous vous recommandons le café en face de la place : une immense cheminée vous réchauffera. Visitez le château si vous n’arrivez pas trop tard. Sinon, pourquoi ne pas rester dîner sur place et faire un peu de shopping ? Quelques boutiques proposent des meubles en bois locaux. Le soir venu,si Madame est conquise de cette journée, vous pourrez toujours proposer de rester dans l’un des trois hôtels de charme du village. Finalement, en repartant le lendemain matin vers 7h30, vous serez au bureau à 9h… LCE

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous