Madrid
14°
orages
humidité: 93%
MAX 21 • MIN 13
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Merveilles du Moyen-Âge pour week-end historique

Castillo Almodovar de Río - Crédits : Fernando Cuenca Romero

Pour tous ceux qui souhaitent prolonger l’été ou sont passionnés de culture et de vieilles pierres, l’Espagne regorge de châteaux, construit au gré des différentes conquêtes. Mélange de nombreuses cultures, voici un petit tour d’horizon de ces édifices exceptionnels.

  • Le château de Guzmán el Bueno, à Tarifa (Andalousie)

Construit en 960 par le calife Abderraman III, la citadelle porte le nom du noble Alonso de Guzmán, qui défendait la ville contre le siège des Maurs. Il aurait, selon la légende, refusé de se rendre et ainsi laissé l’assaillant tuer son propre fils qui était retenu en otage. D’inspiration byzantine, le château a été rénové et est ouvert au public. Il a accueilli pendant plusieurs années le festival du film africain, qui se tient désormais à Cordoue depuis 2012. Plus d’informations sur le site internet

Castillo Almodovar de Río - Crédits : Fernando Cuenca Romero
  • Le château d’Almodóvar de Río, à Cordoue (Andalousie)

Construit au 8ème siècle par les Arabes, le château fut ensuite annexé à de nombreuses reprises. Mélange emblématique des cultures qui influencèrent l’Espagne, la fortification défend la ville de Cordoue depuis sa position stratégique, en hauteur et proche du río Guadalquivir. Restauré en 1900, il est possible de visiter le château qui accueille mobilier et objets du Moyen-Âge. A noter aussi, un surprenant passage par les cachots, avant de terminer à la boutique d’objets médiévals. Entrée : 6 euros – Horaires selon saison Plus d’informations sur le site internet

  • Le château de Santa Catalina, à Jaén (Andalousie)

Construit sur les ruines d’une forteresse maure, le château servait avant tout à défendre Malaga. Depuis, de nombreux aménagements et extensions l’ont transformé en palais au style architectural riche. L’ensemble abrite désormais un parador, sorte d’équivalent espagnol des Relais & Chateaux français. Situé à quelques minutes à peine de la gare,  le lieu offre un cadre de villégiature idéal, alliant confort et patrimoine culturel. Plus d’informations sur le site internet

Castillo de la Mota - Crédits : Dmitry Shakin
  • Le château de la Mota, à Medina del Campo (Castille-et-León)

Construit sur la colline de la Mota, d’où il tire son nom, ce château fut construit à l’époque des Rois catholiques. La forteresse a connu de multiples rôles tout au long de son histoire. Elle servi tour à tour de prison royale, dont l’un des plus célèbres prisonniers est sans doute Cesare Borgia au début du 16ème siècle, puis de centre des archives, ou encore d’école militaire. Classé au patrimoine national, le château fut remis à neuf après la Guerre Civile. La Torre del Homenaje et ses 38 mètres de haut sont à ne pas manquer. Pour la petite histoire, c’est en descendant de cette tour grâce à une corde en pleine nuit que Cesare Borgia s’enfuit de la prison. Pour ceux qui souhaitent découvrir ce haut lieu de l’histoire espagnole de manière plus ludique, des visites théâtralisées et en costumes sont organisées. Entrée : 4 euros – Horaires selon saison Plus d’informations sur le site internet

  • Le château de los Obispos, à Sigüenza, (Castille-La Manche)

Érigé au 12ème siècle, la citadelle, pourtant imposante et solidement protégée par des murailles, fut presque entièrement détruite durant la Guerre Civile espagnole. Comme le château de Santa Catalina, celui de Sigüenza a été transformé en parador. Pour ceux qui ne souhaitent pas y faire une halte, sachez que l’entrée est libre et permet d’accéder au magnifique patio intérieur, qui abrite quelques fois des expositions de peintures. Plus d’informations sur le site internet

  • Le palais royal, à Olite (Navarre)

Monumental et néanmoins raffiné, le palais des rois de Navarre étend ses tourelles et ses remparts sur la ville d’Olite, au sud de Pampelune. Charles III de Navarre décida de transformer la citadelle en sa résidence permanente, délaissant ainsi l’architecture défensive des débuts pour un style plus proche d’une cour royale. Bien que classé comme la première merveille espagnole, le palais connut un sort tragique. Abandonné, attaqué et finalement incendié, le château est en rénovation depuis une dizaine d’années, ce qui n’empêche pas d’apprécier la visite ! Plus d’informations sur le site internet

  • Le château de Bellver, à Palma de Majorque (Majorque)

Résidence des rois de Majorque et notamment de Jacques III, l’édifice est l’un des rares châteaux circulaires en Europe. Tout en rondeur, la construction dégage une impression de Colisée de la guerre. Prison militaire et politique pendant plus de 2 siècles, l’édifice abrite désormais le musée historique de la ville de Palma. Légèrement excentré de la ville, le château vaut pourtant le détour. Pour preuve, son nom est issu de l’expression catalane « bell ver », la « belle vue ». Plus d’informations sur le site internet

Castillo de Perelada - Crédits : manuelfloresv
  • Le château de Perelada, à Perelada (Catalogne)

Aussi appelé château Tolón, il s’agit de l’ancienne demeure des Rocabertí, une importante famille de nobles catalans. Derrière les deux imposantes tours crénelées se cache désormais un casino. Le château de style français accueille également chaque année le festival international de musique de Perelada, en juillet-août. Et pour les amateurs de la gastronomie espagnole, le domaine est reconnu pour ses délicieux vins, à goûter absolument ! Plus d’informations sur le site internet   >> Vous avez visité ces châteaux ou vous souhaitez nous faire part d’autres forteresses inmanquables? N’hésitez pas à nous laisser votre avis dans les commentaires!  

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous