Madrid
18°
ciel dégagé
humidité: 25%
vent: 1m/s N
MAX 18 • MIN 5
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

L’Espagne occupe la 136è place du « Doing Business 2013 »

Singapour occupe la première place du "Doing Business 2013".- Crédits: Flickr/CCommons/LeJournalDeMaman

Singapour occupe la première place du "Doing Business 2013".- Crédits: Flickr/CCommons/LeJournalDeMamanL’Espagne arrive en 136è position  dans le classement annuel « Doing Business 2013 » de la Banque mondiale sur la facilité de faire des affaires. Le pays perd trois places par rapport à l’année dernière malgré les réformes sur la création d’entreprise annoncées à plusieurs reprises par le gouvernement. L’Espagne continue à être un des pays au monde où il est plus difficile de faire des affaires. En effet, selon le rapport « Doing Business 2013 » de la Banque mondiale, qui rassemble les données du premier semestre de cette année, l’Espagne occupe la 136è place sur 185 pays examinés, soit trois places en moins par rapport à l’année dernière. Le rapport signale qu’il existe énormément de pays moins développés que l’Espagne où il est plus facile de faire des affaires. L’Espagne devancée Ce paramètre est pris en compte dans le rapport de la Banque mondiale afin d’évaluer la position des différents pays sur leur flexibilité et facilité à créer une entreprise. En Espagne, 10 démarches et 28 jours sont nécessaires pour monter une affaire, sa création coûte  environ 4,7% du revenu par habitant et le capital minimum exigé doit représenter 13,2% de ce revenu. Selon le rapport, il est donc plus facile de créer une entreprise en Afghanistan, Albanie, Burundi, Iran, Kosovo, Kenya, Maroc, Népal, Nicaragua, Ruanda, Sénégal, Tanzanie, Yémen ou Zambie qu’en Espagne. La difficulté à créer une entreprise reste le principal fardeau de ce classement des facilités à faire des affaires, dans lequel l’Espagne occupe la 44è place, juste derrière le Pérou et devant la Colombie. Singapour, Hongkong, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et le Danemark occupent la tête de ce classement pour la deuxième année consécutive. Les pays d’Europe de l’Est et l’Asie centrale sont ceux qui ont le plus progressé cette année dans le « Doing Business 2013 ». Cependant, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, l’Erythrée, la République Démocratique du Congo mais aussi le Venezuela arrivent en queue de classement. En retard sur la création d’entreprise Le rapport de la Banque mondiale classe les pays en fonction de la note obtenue dans dix paramètres précis, notamment au niveau des démarches, des coûts et des procédures. Dans ce classement, L’Espagne est en retard sur la facilité à créer des entreprises puisqu’elle occupe la 136è place. La protection des investisseurs (100è), l’accès à l’électricité (70è, l’obtention des crédits (53è), les registres de propriété (57è) et la consolidation des contrats (64è) ne font pas partie non plus de ses points forts. Les meilleures notes obtenues par le pays se trouvent en résolution d’insolvabilité (20è), simplification des paiements des impôts (34è), gestion des permis de construire (38è) et commerce transfrontalier (39è). Noémie Busson

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous