Et si vous achetiez un « hôtel de la plage » en Espagne?

La péninsule ibérique va encore connaitre une croissance économique proche de 3% cette année encore et le flux touristique ne cesse de croitre. Il existe néanmoins de fantastiques opportunités pour les investisseurs hôteliers et de la Costa Brava à la Costa Blanca, il est encore possible de faire de très bonnes affaires…

Madrid et Barcelone deviennent de plus en plus chers mais en province et plus particulièrement entre Barcelone et Murcia, il existe de véritables pépites pour ceux qui veulent leur propre « hôtel de la plage ». C’est à dire en première ligne de mer et à taille humaine (moins de 150 chambres). Il est de plus en plus rare d’en trouver mais il y en a encore et très souvent à des prix défiant toute concurrence.

hotelsspa5

« Pour le prix d’un 4 pièce dans le 16ème on trouve un hôtel de 50 chambres en face de la mer » s’exclame Samuel cet agent immobilier de Valence. Et justement, celui-ci vient de proposer au broker d’hôtels OPEA une pépite de plus de 50 chambres juste en face de la mer. « Pour le moment, nous avons peu de touche car on ne sait pas le vendre…on parle seulement anglais en langue étrangère et on est médiocre pour utiliser les réseaux sociaux sociaux » dit-il. Quant aux propriétaires, c’est un vieux couple qui décide de partir à la retraite ils n’ont aucune idée de comment le vendre »

La chaine pour le présenter à des investisseurs intenationaux n’existe pas. Il refuse aussi de le livrer au gros agent du secteur car, selon lui, ils vont faire des dossiers PDF et l’envoyer à tout le monde or l’hôtels fonctionnent encore on on ne veut pas le canibaliser »

OPEA présente donc depuis cette semaine à ses contacts cet hôtel tout neuf qui ferait un parfait hôtel-spa. Il est situé à moins de 45 m de l’aéroport de Valence et se propose au prix de 5 millions d’euros et libre de gestion. C’est un hôtel en situation concursale. Pour plus d’information contactez jinvestisenespagne@gmail.com. Attention, le broker ne traite qu’avec les investiseurs. Agences et intermédiares s’abstenir donc.

LCE