Madrid
25°
ciel dégagé
humidité: 41%
MAX 34 • MIN 21
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Madrid renait de ses cendres avec de nouveaux spots

Madrid renait de ses cendres avec de nouveaux spots

La reprise se traduit aussi par une intensification des ouvertures dans la restauration. Après une traversée du désert pendant 6 ans, Madrid connaît depuis 12 mois une nouvelle vague d’ouverture de restaurants et terrasses. Et ce n’est que le début. Voici quelques spots dénichés pour vous.   Les spots nouveaux : ART DE VIVRE - Madrid renait de ses cendres avec de nouveaux spots - Otto Otto. Ouvert il y 3 mois sur la Castellana juste à coté du fameux salon de thé Embassy. Otto est le typique restaurant chillout fréquenté par des quadras bronzés du Barrio de Salamanca. Décoration plutôt chaleureuse à l’intérieur. La terrasse propose un service voiturier midi et soir. Marieta Marieta. Ouvert il y a 4 mois, juste à coté du Lateral sur la Castellana. Très bonne ambiance, un des seuls restaurant-bar de Madrid où la gente féminine est plus nombreuse en proportion. Cuisine ouverte et tarifs très acceptables dans une ambiance de « DJ ». Le service laisse un peu à désirer on se croirait en Italie par moments. Le patron serait le fils de l’ancien premier ministre Aznar qui se serait associé avec deux espagnols.

Les spots à venir et à ne pas louper :

Le Cipriani. Calle Jorge Juan (là où se situait la boutique Gant dans un hôtel particulier). C’est le fils du fondateur de Halcon viajes (Air Europa) qui va lancer l’enseigne en Espagne. L’ouverture serait prévue pour décembre 2014 et devrait se convertir en nouveau « ten con ten », c’est à dire dernier endroit à la mode à ne pas louper.

Restaurant-bar au Villamagna. Les travaux ont commencé il y a quelques semaines. Selon une source du Courrier, un chinois aurait acheté une aile abandonnée de l’hôtel 5* du Villamagna situé sur la Castellana. À en croire les travaux en cours l’endroit réserve de belles surprises : un immense bar, une splendide terrasse avec accès direct depuis Don Jamon de la Cruz. Il pourrait vite détrôner Ramses car ce « spot » jouirait de la clientèle très internationale de l’hôtel.

Les spots qu’il manque :

Terrasse resto-bar perché sur un toit. Quasiment toutes les capitales au monde en ont, Londres, Kiev ou Shanghai et même Paris, mais à Madrid, on résiste. Il est quasiment impossible de trouver un restaurant à la mode avec un bar perché sur un toît avec vue sur la capitale. Vous allez nous citer le Urban ou le ME, mais il n’ont pas de restaurant et la vue est très limitée. Il y a peu nous souhaitions réserver pour un client une table avec vue sur Madrid. On s’est rendu compte que cela n’existait pas. La seule nouveauté est le bar-restaurant sur la Plaza Cibeles, mais le service et la qualité sont loin des normes internationales.

Alors peut-être qu’avec l’ouverture des nouveaux palaces, certains penseront à faire ce qui se fait beaucoup à Londres : occuper le toit pour un club restaurant-piscine-bar ouvert 18h par jour. Après tout Madrid est la capitale de la « Floride » européenne !

  P.C.

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous