Madrid
36°
ciel dégagé
humidité: 20%
MAX 38 • MIN 27
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

WOMMs fête sa deuxième soirée annuelle au Ritz de Madrid

Et de deux ! 2017 marque le 10e anniversaire du club d’affaires espagnol WOMMs.

Lancé en mars 2007 par Le Courrier d’Espagne, ce club avait pour vocation initiale de permettre aux cadres dirigeants français, non seulement de se rencontrer mais aussi de rencontrer leurs homologues espagnols. Depuis, plus de 130 soirées networking ont été organisées dans différentes villes dont Madrid, Alicante, Palma de Majorque et Paris.

Des soirées Off market

Le groupe WOMMs n’a jamais été sur Facebook et ne veut y être. Il n’a pas non plus de compte LinkedIn et utilise très peu de page web.

« Un événement de networking c’est comme un immeuble ou un hôtel dans le monde du Real Estate. Plus vous en parlez, plus vous le diffusez online et plus c’est cannibalisé. Les décideurs, les véritables influenceurs et ceux qui veulent être discrets n’ont pas besoin du net pour se rencontrer offline. D’ailleurs, nous n’acceptons pas plus de deux personnes d’une même société. Les gens ne viennent pas pour sortir en couple ni pour y rencontrer leurs assistants mais bien pour établir des contacts avec des partenaires d’un même niveau tout en passant du bon temps », souligne l’un des organisateurs de ces événements.

Moins vous en faites la promotion, plus les gens parleront entre eux. C’est ainsi que fonctionne le marketing du bouche-à-oreille appelé Word of Mouth Marketing, d’où l’acronyme WOMMs.

D’ailleurs, dans la plupart des soirées organisées, les membres obtiennent le lieu de la soirée seulement 76 h avant l’événement. Ils reçoivent un SMS leur indiquant l’endroit où se rendre. C’est ainsi que le 5 avril, WOMMs organisa sa deuxième soirée annuelle à l’Hotel Ritz de Madrid.

Au total, 401 personnes ont fait une demande d’inscription, 280 ont été validées et 250 personnes se sont rendues à l’événement. Tout cela sans flyer, sans page Facebook, sans groupe LinkedIn mais juste un formulaire d’inscription Google Form.

Cet événement au Ritz a été soutenu par Optiwine, une start-up de Bordeaux qui a lancé un brevet mondial dans l’industrie du vin, mais aussi Banque Transatlantique qui se développe de plus en plus en Espagne, Business France Espagne, MeetMeBeforeBuying, une start-up espagnole montée par un français et naturellement Le Courrier d’Espagne.

Aux Etats-Unis, le WOMM est une véritable industrie car la capacité du bouche-à-oreille pour faire parler d’un événement ou d’un produit est bien plus puissante que n’importe quelle communication publicitaire.

L’organisateur de WOMMs a d’ailleurs enregistré la marque Word of Mouth Marketing en Espagne.

Loin des soirées franco-françaises

La deuxième particularité de WOMMs par rapport aux sociétés françaises partenaires est que, contrairement à ce que l’on peut trouver chez les français de l’étranger, WOMMs est 100 % espagnol.

« Nous ne communiquons qu’en espagnol, il s’agit d’un club d’affaires qui ouvre ses portes jusqu’à 30 % de Français. Nous limitons la présence française car nous considérons qu’une ambiance franco-francaise n’a pas de sens pour la majorité des cadres comme des entreprises françaises à l’étranger. Ce que recherche une entité française quand elle arrive dans un pays (start-up, groupe ou PME), c’est surtout de rencontrer des locaux et d’établir des partenariats avec des dirigeants et acteurs locaux, en l’occurrence espagnols. Les expatriés ouverts d’esprit veulent aussi de plus en plus rencontrer des espagnols bien ancrés dans la vie locale et non pas avoir une vie superficielle avec des gens de passage. »

Depuis peu, WOMMs est ouvert à la communauté russe, chinoise et colombienne de Madrid, ce qui a d’ailleurs permis à un français qui importe des produits gastronomiques de s’ouvrir à ces marchés via l’Espagne.

LCE

Quelques photos de la soirée WOMMs

A propos de l’auteur

Journaliste

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous