Une réception d’exception à la Résidence de France de Madrid

Le président du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero, le maire de Madrid Alberto Ruiz Gallardon, le leader de l’opposition Mariano Rajoy, le président du Congrès des députés José Bono, ou encore la présidente de la communauté de Madrid Esperanza Aguirre, tous étaient présents à la résidence de France de Madrid ce lundi 26 septembre pour la présentation du premier livre historique de Pedro J. Ramirez, journaliste et directeur du quotidien El Mundo. Pedro J. Ramirez, souvent cité comme le journaliste le plus influent d’Espagne, a choisi la résidence de France pour la présentation de son livre « El primer naufragio », consacré à la Révolution française, et plus précisément des quatre mois et demi entre l’exécution de Louis XVI et le triomphe du coup d’Etat jacobin. Une période mouvementée, entre émeutes urbaines, disputes parlementaires et défaites militaires, qui conduira la France à la dictature de la Terreur. L’auteur poursuit sa thèse en se projetant sur les deux siècles qui ont suivi, témoins de nombreuses luttes entre démocratie et totalitarisme. Un sujet particulièrement actuel : la Révolution française peut « servir de miroir à la société espagnole » a expliqué l’auteur.  

Copyright: Ambassade de France en Espagne, service presse.
Les indignés au centre des discours Bruno Delaye, ambassadeur de France en Espagne, a participé à la présentation aux côtés de José Bono, Esperanza Aguirre et Gonzalo Anes Alvarez de Castrillon, président de l’Académie royale d’histoire. De nombreuses personnalités politiques étaient présentes : Jose L. Rodriguez Zapatero, Mariano Rajoy, Alberto Riuz Gallardon, le ministre de l’Industrie Miguel Sebastian, la présidente de la communauté de Castille-La Manche Dolores de Cospedal, la conseillère municipale de Madrid Ana Botella, le vice-sécretaire général du PP Esteban Gonzalez Pons. De grands noms du monde culturel et sportif madrilène ont également fait le déplacement, comme Carmen Cervera, baronne Thyssen, la styliste Agatha Ruiz de la Prada, la présidente d’Unidad Editorial Carmen Iglesias ou encore le président du Real Madrid Florentino Perez. Révolutionnaires, indignés, même combat et même manipulation mettant en danger la démocratie? Les intervenants ont tous noté l’étonnante résonance du livre de Pedro J. Ramirez dans l’actualité espagnole de ces derniers mois, chacun apportant un éclairage différent selon ses idées politiques. L’auteur assure, quant à lui, avoir remis son manuscrit en janvier, bien avant le début du mouvement des Indignés. Révolution, démocratie, dictature, des sujets décidément plus que jamais dans l’air du temps. Aurelie Chamerois Photos: Copyright Ambassade de France en Espagne