Madrid
12°
fortes pluies
humidité: 81%
vent: 7m/s OSO
MAX 12 • MIN 6
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Travailleurs indépendants : moins d’Espagnols mais plus d’étrangers

Les chiffres par nationalité

Les chiffres par nationalité
Les « autonomos » espagnols sont de moins en moins nombreux. Une tendance compensée par une activité plus intense des travailleurs indépendants étrangers. Les entrepreneurs d’origine chinoise sont les seuls à enregistrer une hausse du nombre d’inscriptions à ce statut en août 2011. Malgré une hausse des inscriptions au régime des indépendants au premier semestre 2011, de nombreux entrepreneurs cessent leur activité et, compte-tenu de la différence entre les inscriptions et les cessations, l’Espagne a perdu un total de 10 478 travailleurs indépendants en un an. Une tendance qui semble ne pas toucher les résidents étrangers. Si le nombre total d’indépendants a chuté de 0,4% en août, celui des travailleurs étrangers baisse à un rythme inférieur (0,3%), et celui des indépendants chinois a même augmenté (+0,7%). Le commerce et l’hôtellerie sont les secteurs qui s’en sortent le mieux et enregistrent de nouvelles inscriptions, contrairement à celui de la construction et des professionnels scientifiques et techniques. L’Espagnol manque-t-il d’esprit d’entreprise ? Pour Sebastián Reyna, secrétaire général de l’Union des professionnels et travailleurs indépendants (Upta), la motivation plus importante des travailleurs étrangers explique cette tendance : « alors que les Espagnols veulent simplement améliorer [leur situation], les immigrés sont prêts à prendre davantage de risques et faire davantage de sacrifices ». Agustin Gonzalez Villalbra, directeur de la fédération espagnole des indépendants (Ceat), déplore quant à lui « le caractère latin de l’Espagnol, son manque d’esprit d’entreprise » et pointe du doigt le système dans son ensemble. « Il faut encourager l’esprit d’entreprise dès l’école, et l’appuyer avec d’autres types de formations, des déductions fiscales, des aides financières, etc. » explique-t-il. A contrario, la réputation de travailleurs disciplinés et courageux des Chinois semble être une réalité si l’on s’intéresse aux derniers chiffres officiels. Ils représentent 16,6% des indépendants étrangers en Espagne et continuent à augmenter en créant sans cesse de nouvelles activités. « [l’image que nous avons des Chinois] n’est pas un mythe, conclut Sebastián Reyna, ils ont une grande capacité de travail, une unité familiale qui ne néglige pas la scolarisation, et une grande mise à profit des horaires d’ouverture en toute légalité ». Aurelie Chamerois

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous