Madrid
32°
ciel dégagé
humidité: 20%
vent: 3m/s ONO
MAX 32 • MIN 20
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Technologie médicale – Des prothèses 100 fois moins chères au Paraguay

prothese impression 3d

La technologie low cost se développe au Paraguay, où un groupe de chercheurs travaille sur des prothèses beaucoup moins chères et tout aussi fiables. Un projet qui permettra aux moins fortunés d’y avoir accès.  Un groupe de chercheurs supervisés par le Paraguayen Antonio Resquín développe actuellement un nouveau type de bras mécanique, réalisé grâce à l’impression 3D pour un coût d’environ 1000 dollars pièce, alors que les prothèses équivalentes actuellement fabriquées en titane, fer ou aluminium en Chine, en Allemagne, aux Etats-Unis ou en Angleterre atteignent les 100 000 dollars. L’idée de la création de cette prothèse low cost, encore en phase de prototype, est née du souci de la proposer au plus grand nombre. « Je suis une personne handicapée, j’utilise des prothèses pour mes genoux et je n’ai pas de bras droit, a expliqué Antonio Resquín à l’agence de presse EFE, cela a été une motivation très importante pour m’impliquer dans ce projet, je savais que ce type de prothèses étaient très chères et difficilement accessibles pour mes compatriotes ». Mais en développant une prothèse 100 fois moins chère, les chercheurs ne veulent pas renoncer à la qualité. « Notre objectif est de développer une prothèse vraiment utile, confortable et qui soit fonctionnelle, poursuit l’ingénieur, la prothèse doit réussir à avoir les mêmes fonctionnalités qu’une main naturelle ». Moins cher à l’achat et à la réparation Le bras mécanique est le premier projet d’une série d’innovations prévues par le groupe de chercheurs qui cherche à rendre plus accessibles les solutions pour personnes handicapées. La prothèse est fabriquée en plastique dur, le même que celui utilisé dans les jeux LEGO. Cette matière offre l’avantage de pouvoir changer facilement n’importe quelle pièce cassée ou abîmée, en recourant simplement à une nouvelle impression 3D, ce qui évite de renvoyer la prothèse au fabricant, avec tous les coûts que cela peut engendrer. « Il ne s’agit pas d’un projet isolé, assure Antonio Resquín, nous développons également des fauteuils roulants low cost avec joystick et logiciels informatiques intégrés ». Pour le groupe de chercheurs, l’objectif de tous ces projets est d’aider le maximum de personnes à surmonter « le choc émotionnel et la frustration psychologique » des personnes ayant dû subir une amputation. Au Paraguay, le deux-roues motorisé est le moyen de transport le plus utilisé. Il provoque cependant de très nombreux accidents, qui conduisent souvent à des amputations. Le problème est donc devenu une question d’urgence sanitaire pour les autorités du pays.

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous