Quand Gran Vía ringardise le Barrio de Salamanca

 Si depuis 30 ans, le quartier de Salamanca à Madrid fait office de quartier chic, la donne pourrait bien changer. Depuis 3 ans, le chic se déplace dans la capitale espagnole et Gran Via pourrait bien être le nouveau place to be, notamment pour les marques de luxe et les endroits avangardistes.
Le Barrio de Salamanca est l’endroit où le PIB par habitant en Espagne a toujours été le plus élevé. Rues bourgeoises, restaurants à la mode, boutiques de luxe de marques internationales, le quartier a toujours été le spot du luxe qui veut s’implanter à Madrid. Il abrite par exemple la fameuse rue où, contre toute attente, toutes les marques de luxe internationales sont regroupées les unes à côté des autres (Chanel, Louis Vuitton, Dior, Cartier, Roberto Cavalli, etc), la rue Ortega y Gasset. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, personne ne passe dans cette rue. Elle n’est ni commerçante, ni historique et ne fait même pas office d’axe de passage. Elle est surtout située juste à côté d’une grande artère qui mène vers l’aéroport.
Le quartier de Salamanca réunit un public BCBG vielle Espagne traditionnelle et donc pas forcément avant-gardiste. Il est compliqué donc pour les restaurateurs d’attirer « les citoyens du monde ». Le seul ayant réussi dans la quartier est la chaîne Paraguas, qui avec les restaurants Ten con TEn, Quintín et Amazonica a su se placer au dessus de la mêlée. Mais là aussi, au bar, on y retrouve plutôt les quinquagénaires locaux qui ont réussi qu’une clientèle internationale.
Concernant l’offre hôtelière, grande partie des hôtels du quartier de Salamanca sont un peu has been (sauf l’hôtel Wellington qui a su se rénover et garder un cachet authentique) alors que les hôtels de Gran Via ou autour sont bien plus avant-gardistes et intéressants. Ce sont eux qui abritent les plus beaux rooftop de la capitale. L’hôtel Único ou bien l’hôtel Emperador abritent aujourd’hui certains des plus beaux rooftop de Madriod, avec une grande piscine et non un petit bassin où les gens viennent seulement tremper leurs pieds.
Montée en puissance de Gran Vía
De l’autre côté de la Castellana, depuis Cíbeles jusqu’a Plaza de España, on retrouve Gran Via qui fait l’objet de toutes les attentions mais aussi des nombreux passages depuis 5 ans. Depuis des décennies, Gran Via était plutôt synonyme de quartier populaire, abritant des rues sombres de toxicomanes et de prostituées et des boutiques familiales des années 70 dont la devanture n’a jamais été refaite. Tout cela est en train de changer. On assiste a un véritable et considérable lifting de toute la zone.
L’immobilier tout d’abord. Grande partie des opérations immobilières et hôtelières se font sur Gran Via. Par exemple, un fonds vautour qui a acheté Gran Via nº18 pour 20 millions d’euros en 1993, appartenant à l’époque à la Communauté de Madrid, peut prétendre de le revendre aujourd’hui 40 millions à un fonds hôtelier. La majorité des immeubles d’époque ont doublé leur prix en 4 ans. A l’image de ces chaines internationales de luxe, qui s’intéressent désormais beaucoup plus à Gran Via qu’au quartier de Salamanca pour y placer leurs enseignes. Ainsi, la chaîne Hyatt va ouvrir deux hôtels dans le quartier, dont un Hyatt Attic en plein milieu de Gran Via. Marriott annonce aussi un 5* dans la rue et surtout un Four Seasons ouvre à 100 mètres de là du côté de Puerta del Sol, tout aussi populaire.
Ce lifting se ressent également dans l’offre des restaurants qui, entre Chueca et Sol, explose, à l’image de ce restaurant asiatique qui a ouvert en bas de Gran Via, qui propose une décoration new-yorkaise, un excellent service et des prix très abordables.
D’ici peu, il est probable que les restaurants étoilés du guide Michelin cherchent à s’implanter dans la zone. A partir du moment où vous avez des hôtels tels que le Four Seasons ou le Hyatt qui vendent des suites à 5 000 € la nuit, le retail de luxe va suivre. Les boutiques de la calle Ortega y Gasset, vont elles encore attendre longtemps pour ouvrir sur Gran Via ? En attendant l’une d’elles est ravie, il s’agit de la boutique Loewe, qui est sur Gran Via depuis toujours, puisqu’il s’agit de la première boutique de la marque dans le monde.
Article sponsorisé par jinvestisenespagne.com
Photo: Rooftop de l’Hotel Emperador à Madrid