Plus de 27.000 espagnols sont partis au premier trimestre de 2012

Depuis le début de la crise, 300.000 jeunes espagnols sont partis à l’étranger dans le but de trouver un emploi. Plus de la moitié des moins de 25 ans n’ont pas de travail Le taux de chômage en Espagne est d’environ 23%. Les jeunes espagnols sont les plus touchés. L’Espagne représente le plus grand taux de chômage dans l’Union Européenne pour les jeunes, il a atteint les 43.5%. De meilleures opportunités en dehors des frontières Selon une étude d’Adecco, 300.000 jeunes espagnols sont partis à l’étranger pour trouver un emploi. Au premier trimestre de 2012, ce sont plus de 27.000 espagnols qui sont partis. Ce sont les jeunes, entre 25 et 35 ans qui abandonnent l’Espagne, sans responsabilités familiales, diplômés et qualifiés. Randstad a fait une autre étude qui montre que 2 espagnols sur 3, entre 18 et 25 ans, soit 65% sont beaucoup plus disposés à changer de pays pour un travail. La moitié des espagnols qui émigrent choisissent le continent européen mais aussi l’Amérique Latine. On retrouve la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Argentine et le Brésil comme principales destinations. Il y a plus d’1.5 millions d’espagnols de plus de 18 ans qui résident en dehors de l’Espagne. Cependant, depuis janvier 2012, ce sont plus de 8.700 espagnols et plus de 92.000 étrangers qui sont venus tenter leur chance en Espagne. C’est un pays qui a encore beaucoup à offrir et qui n’a pas dit son dernier mot. Loren.GC