Madrid
32°
peu nuageux
humidité: 27%
vent: 5m/s OSO
MAX 32 • MIN 27
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

NH Hotel Group prévoit d’ouvrir 100 hôtels en Amérique Latine entre 2018 et 2020

fotonoticia_20150204121648_800

Madrid, 3 fév. (EP) NH Hotel Group prévoit d’inaugurer 100 établissements en Amérique Latine au cours de la période 2018-2020, dans le cadre de son plan d’expansion, croissance à laquelle l’acquisition de la société colombienne Hoteles Royal contribuera, une opération d’un montant de 87,1 millions d’euros, d’après les estimations du Conseiller Délégué du groupe, Federico J. González Tejera. À l’achèvement de l’opération, au cours de cette année, NH gèrera 57 hôtels et plus de 10.000 chambres en Amérique, accroissant ainsi ses revenus de 6 à 11% sur ce marché et en accélérant ses plans de croissance en Amérique Latine, déjà envisagés dans le cadre de son Plan Stratégique d’une durée de cinq ans. NH incorporera 20 hôtels, avec une offre de 2.257 chambres, 83% en régime de location variable, ce qui lui permettra de continuer de croître et d’ajouter à son portefeuille les projets d’expansion sur lesquels Hoteles Royal compte au Chili, en Équateur et au Panama, face à 17% en propriété. González Tejera, qui a indiqué que la chaîne exploitera en tant que NH Royal sur ce marché afin que le client puisse associer ces deux marques, a également signalé que les établissements de la société colombienne disposent d’un produit et d’une mentalité de services similaires aux standards de NH. Ainsi, il a signalé que parmi les 20 nouveaux hôtels, cinq d’entre eux s’incorporeront à la marque NH Collection et quatorze à celle de NH Hotels quatre étoiles. Actuellement, elle exploite plus de 8.000 chambres en Amérique, distribuées dans 37 hôtels et 9 pays. Le dirigeant a justifié cette acquisition sur le fondement des bons résultats obtenus par NH vis-à-vis des objectifs fixés par le plan de repositionnement, de l’apport de 225 millions d’euros suite à la vente de Sotogrande et d’autres actifs, et à l’opportunité de la vente du NH Bogotá, avec un multiple « très séduisant » de 9,4 fois son prix d’acquisition et 10,5 fois sa valeur. D’après ses explications, NH renforce ainsi sa position dans cette région, où la Colombie et le Chili avaient déjà été identifiés comme des « marchés importants » pour son développement en Amérique Latine dans le cadre de son plan stratégique, lequel centrait jusqu’à maintenant 95% de ses investissements et de son repositionnement en Europe. L’acquisition d’Hoteles Royal, annoncée hier, sera financée grâce à un débours effectif de 65,5 millions d’euros, moins les 21,5 millions provenant de la vente du NH Bogotá Parque 93 en Colombie au groupe chilien Atton. L’opération se déroulera en deux phases, NH Hotel Group acquerra 80,77% au cours de la première, puis les 19,23% restants lors de la deuxième, et il prévu que l’incorporation puisse s’achever au long de cette année. Par ailleurs, l’Ambassadeur de Colombie en Espagne, Fernando Carrillo Flórez, qui a assisté à la présentation, a apprécié le pari de NH d’investir dans le pays au cours d’une année cruciale, ce qui représente aller bien au-delà de l’investissement réalisé pour le « développement et l’avenir de la Colombie » et la poursuite de la paix dans le pays. PLAN DE REPOSITIONNEMENT En ce qui concerne le plan de repositionnement de NH, auquel 220 millions seront affectés, le dirigeant a annoncé que, suite à la mise en œuvre des nouveaux standards dans 21 hôtels en 2014, 45 hôtels seront rénovés en fin d’année, ce qui permettra à la chaîne d’augmenter ses prix. De fait, il a insisté sur le fait que de septembre à novembre, la compagnie a augmenté ses prix de 3,9%, face à une hausse de 0,9% provenant de la concurrence, ce qui représente trois points en pourcentage de plus correspondant aux améliorations menées à bien dans son portefeuille. En 2014, 94 millions d’euros ont été assignés au repositionnement de ses hôtels et 73% de ce montant aux établissements de haut-de-gamme de sa marque NH Collection. Dans le cas de l’Espagne, l’investissement destiné aux améliorations atteint 40 millions d’euros, ce qui représente « remodeler pratiquement la base de l’activité ». Dans cette ligne, il a souligné la hausse de presque 16% des revenus par chambre disponible (RevPar) dans les hôtels déjà rénovés. L’objectif de la compagnie est d’obtenir un retour de 20% sur le bénéfice brut d’exploitation (Ebitda) lors des trois prochaines années, ce qui suppose une croissance annuelle soutenue de 5 à 5,5%. Son but est de situer son Ebitda au-dessus des 200 millions d’euros en 2017, conformément à son plan stratégique. CLÔTURE DE L’EXERCICE 2014 NH prévoit de clore l’exercice 2014 avec un Ebitda de 122 millions d’euros, niveau similaire à celui enregistré en 2013, suite à une meilleure évolution pendant le deuxième semestre de l’année. Sous réserve des actifs dans lesquels elle a désinvesti et compte tenu de la contribution d’Hoteles Royal, sa croissance sera de 5,2% en base comparable. De même, elle chiffre ses revenus prévus en 2014 à 1.261 milliards d’euros, 1,6% de moins, par rapport aux 1.281 milliards d’euros comptabilisés en 2013. En base comparable, la facturation augmenterait de 2,4%. Grâce à la mise en marche de sa nouvelle structure de prix, du repositionnement de 30 hôtels ‘economy’, de la sortie de 30 établissements non stratégiques et de la renégociation des contrats, elle espère accroître son RevPar de 3,6% en 2014, avec un niveau d’occupation de 67,7% (+1,5%) et de 1,7% en matière de prix moyen par nuit (ADR) –78,9 euros–. PRÉVISIONS 2015 En ce qui concerne 2015, González Tejera a annoncé qu’il s’agira d’une année « toujours importante » en matière d’investissement, au cours de laquelle 80% de ce dernier sera affecté au repositionnement de ses établissements. NH prévoit une croissance de l’EBITDA de 30% en 2015, fruit des mesures du plan stratégique, ainsi que de la contribution d’Hoteles Royal à l’activité du groupe, avec une croissance moyenne du RevPar de 5 à 7%. L’Espagne sera un « marché clé » pour l’évolution de l’activité, suite à l’investissement « considérable » réalisé dans des actifs stratégiques, a admis le dirigeant, tout en se montrant prudent puisque ses prévisions ont été calculées sur la base d’une croissance de 1,5%. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous