Madrid
17°
ensoleillé
humidité: 42%
vent: 3m/s SO
MAX 17 • MIN 10
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Naissance de l’Association Espagnole d’Œnotourisme

fotonoticia_20151118114936_800

Madrid, 5 nov. (EP) L’Association Espagnole d’Œnotourisme, un secteur ayant attiré 2,1 millions de personnes en 2014, naît dans le but de promouvoir le secteur sur les marchés nationaux et internationaux en tant que Marca España, commercialiser ses produits et professionnaliser ses ressources humaines au moyen de la formation de spécialistes. Officiellement présentée aujourd’hui à Madrid, l’Association a pour principal objectif de « doter l’écosystème touristique espagnol d’une structure stable et durable », a expliqué son président honorifique, José Luis Bonet. « L’Œnotourisme est une activité qui enrichit l’offre touristique, contribue à l’effort contre la saisonnalité et promeut la marque des vins espagnols », a assuré Bonet. Bonet a souligné que l’Espagne est actuellement leader en matière de tourisme intervenant et production vinicole et gastronomique, des secteurs qui, englobés au sein de l’œnotourisme, sont stratégiques pour l’image de l’Espagne. L’année dernière, 2,1 millions de personnes ont réalisé des activités œnotouristiques en Espagne, soit 25,75% de plus qu’en 2013 et 50% de plus qu’en 2012, d’après les données de l’Association Espagnole des Villes du Vin (Acevin). « L’Œnotourisme est la démonstration et la preuve que l’Espagne élabore des vins de grande qualité », a expliqué Bonet, qui a mis en avant les grandes possibilités d’affaires que représente le secteur et l’élan économique qui peut en découler pour beaucoup de territoires espagnols. COMPOSÉE DE 119 MEMBRES Au cours de la présentation de l’Association, composée par 119 membres au total, ont également assisté José Antonio Vidal, qui en sera le Président, Ismael Díaz en qualité de Vice-président honorifique, avec Rafael Ansón qui n’a pas pu assister à l’évènement, ainsi que Mercedes Sánchez en qualité de Secrétaire Générale. « Il était nécessaire de créer un cadre au sein duquel développer l’esprit d’unité entres les établissements œnotouristiques, les organismes vinicoles et les associations communes afin, grâce aux soutiens institutionnels nécessaires et d’un point de vue professionnel souple et efficace, pouvoir définitivement stimuler cette activité en en garantissant l’avenir », a assuré le Président, qui a reconnu la valeur des propriétaires de caves à vins comme le « ferment du tourisme espagnol ». UN TOURISME DURABLE, QUI ENRICHIT L’OFFRE L’Association assure que l’œnotourisme est une activité en plein essor, qui enrichit l’offre touristique de l’Espagne en contribuant à cet effort contre la saisonnalité, étant donné que les époques où la demande est plus élevée sont le printemps et l’automne. En outre, il s’agit d’un tourisme durable, dont l’important contenu culturel revalorise le patrimoine des localités aux alentours et qui, contribue également à promouvoir la marque des vins espagnols, ainsi que d’ouvrir des marchés de plus en plus nombreux à l’étranger. Au cours de son intervention, Bonet a expliqué que le tourisme associé au monde du vin suscite l’intérêt des Administrations Publiques, qui articulent des mesures spécifiques de promotion, formation et soutien direct. « L’incorporation des ressources publiques et privées afin de d’établir des politiques de développement, de créer un produit, une marque et de réaliser des activités de promotion, aussi bien à échelle nationale qu’internationale, joue un rôle fondamental », a-t-il expliqué, pour enfin ajouter que le vin espagnol doit chercher l’excellence et un positionnement privilégié. Par ailleurs, Rafael Ansón, Vice-président honorifique et Président de l’Académie Espagnole de Gastronomie, a souligné au cours d’un communiqué diffusé lors de l’évènement, que l’œnotourisme acquiert une importance capitale en tant que « dynamisant économique et activité revitalisante » des offres culturelles, artistiques et environnementales des régions où se trouvent les caves à vins. « En outre, il s’agit d’un détonateur pour les activités de promotion, commercialisation et image qui deviennent de plus en plus nécessaires pour les entreprises vinicoles, soumises à des exigences maximales en matière de concurrence », a-t-il justifié. PROMOTION, COMMERCIALISATION ET PROFESSIONNALISATION Les objectifs principaux de l’Association sont la promotion, la commercialisation et sa professionnalisation. En ce qui concerne la promotion, à souligner : la présence sur des marchés globaux, dans les circuits de promotion de tourisme en Espagne à échelle mondiale, avec un espace propre (‘Enoturismo de España-enoturespaña-WineTourSpain’), ou la prise en compte du vin en tant que boisson nationale, renforçant ainsi les campagnes institutionnelles sur la culture du vin. « Elle doit devenir notre vocation et dévouement », a assuré le Président de la nouvelle Association. Dans le cadre des activités de commercialisation, qui se réaliseront sous la marque ‘Enoturismo de España’, l’Association mettra en œuvre une plate-forme online spécialisée (enoturespaña.es) en tant que répertoire de référence et centrale de réservations de l’offre œnotouristique espagnole, présentée sur le marché en tant que réseau global d’établissements. « Nous devons nous préparer afin d’accueillir un nouveau profil de touriste, à la recherche de soleil, plage et autre chose », a soutenu le Président, Antonio Vidal. Enfin, en matière de professionnalisation, il sera nécessaire de mettre en œuvre un programme de prise de conscience et d’engagement de l’entreprenariat dans la stratégie consistant en ce que son œnotourisme soit une unité d’activité indépendante, capable de générer des bénéfices d’elle-même. Ainsi, un Plan de Formation de Spécialistes en Œnotourisme sera développé en consensus avec le secteur, afin de doter le tourisme du vin de prestige. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous