« L’or est la référence de richesse et de solvabilité dans de nombreux pays. »

Jens Weidenbach, un expatrié allemand qui a épousé l’Espagne il y a plusieurs années, dirige la filiale espagnole du leader européen de production et vente d’or, Degussa. Le siège Espagne est basé à calle Velazquez, 2, vous pouvez rentrer à tout moment… pour y acheter des lingots d’or. Rencontre.

 

LCE : Vous avez un espace où vous vendez des lingots d’or, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Jens Weidenbach : Depuis 2015, Degussa Metales Preciosos s’est établi à Madrid, dans le quartier de Salamanca (calle Velazquez, 2). Et depuis cet espace, qui est aussi notre siège en Espagne, nous proposons ce service de vente de lingots d’or, mais aussi de toute pièce en or, non seulement aux investisseurs de Madrid, mais aussi à travers le web, et par téléphone, à l’ensemble de l’Espagne.

LCE : Quel genre d’investisseur vous achète de l’or ?

J.W : Les acheteurs ou investisseurs se définissent plus par leur profil que par leu âge ou leur sexe. Nos clients s’intéressent à la sécurité des investissements, à une bonne diversification de leur portefeuille et à une alternative sûre pour investir leurs économies et s’assurer une liquidité. Ce sont aussi des investisseurs qui se préoccupent beaucoup de la macro-économie et pour le contexte des marchés financiers comme de la politique.

LCE : Il semble que ce soit un bon moment pour acheter de l’or, pourquoi ?

J.W : C’est toujours un bon moment pour investir dans de l’or. Cet actif a de très bonnes caractéristiques et doit être présent dans notre patrimoine. Indépendamment du prix qu’il peut avoir sur le marché, l’or a et aura toujours une valeur intrinsèque, qui le rend toujours recommandable quand il s’agit de diversifier son portefeuille. Nous recommandons toujours de faire des achats récurrents mais toujours avec des garanties, un service professionnel et une sécurité dans la garantie des produits. Et c’est en partie ce que Degussa propose, puisque nous sommes à la pointe quant à la qualité des services sur la vente de l’or.

LCE : On parle beaucoup des vertus de la mobilité de l’or. Ce que j’achète ici, je peux le rendre liquide dans n’importe quel pays ?

J.W : L’or physique a été pendant des années une monnaie de change et le sera toujours. C’est une valeur mondialement reconnue depuis plus de 5 000 ans. Il est convertible dans n’importe quelle devise et depuis de nombreuses années, il est la référence de richesse et de solvabilité de nombreux pays.

LCE : Au sujet de la fiscalité, quelles sont les caractéristiques de l’or ?

J.W : En Espagne comme en Europe, cet actif est exempt d’impôt (IVA). La notion d’ « investissement » est importante car les autorités définissent très bien que l’or est considéré comme un investissement. Tout d’abord, les lingots d’or ont une pureté minimum de 99,5%. Deuxièmement, les pièces d’or ont une pureté supérieure à 90%. Cette extension a été fixée en 1998 par la Directive européenne 98/80/CE, et dans le cas de l’Espagne la loi 55/1999 qui dédie l’article 140 à l’investissement en or.

LCE : Si on compare l’or avec d’autres « asset », qu’est-ce qui le différencie le plus ?

J.W : Il y a de nombreuses différences, entre autres que l’or n’est pas une notion comptable. On ne dépend pas non de son émetteur, ni de la solvabilité de celui-ci ou de ses garanties. Sa valeur est intrinsèque et on n’a pas besoin de Rating. Il ne dépend pas de décisions prises ou pas d’un Conseil d’Administration. La valeur de l’or traverse les siècles. La quantité d’or qu’il y a dans le monde est limité, et comme telle, n’admet pas d’augmentation de capital ni de « splits ». Il fait partie de ces quelques actifs qu’on peut avoir dans la poche.

LCE : Par rapport à la réserve d’or mondiale, comment se positionne l’Espagne ?

J.W : Selon une publication du World Gold Council au mois de juin 2017, l’Espagne occupait en 2016 la position numéro 19 avec une réserve de 281,6 tonnes. Les 5 principaux producteurs d’or dans le monde sont la Chine, l’Australie, la Russie, les Etats-Unis et le Canada. En Espagne il y a quelques mines d’or, mais la majorité des exploitations ne sont pas rentables.