Madrid
24°
ciel dégagé
humidité: 38%
vent: 1m/s N
MAX 35 • MIN 17
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

L’investissement hôtelier en Espagne atteint 2,65 milliards en 2015

fotonoticia_20160118142023_260

Madrid, 12 jan. (EP) L’investissement dans le secteur hôtelier en Espagne a atteint 2.650 millions d’euros, ce qui représente un accroissement de 124% par rapport à l’année 2014, lors de l’investissement de 1,18 milliards d’euros en actifs hôteliers, et un nouveau maximum historique, d’après le dernier rapport élaboré par JLL Hotels & Hospitality Group. Ainsi, ce chiffre dépasse de 66% le précédent record en matière d’investissement hôtelier en Espagne, atteint en 2006, avec 1,6 milliards d’euros investis dans le secteur. En conséquence, l’Espagne se positionne en tant que troisième pays européen dont le volume en matière d’investissement hôtelier est le plus élevé, derrière le Royaume Uni et l’Allemagne. « Il est prévu, durant 2016, que les tendances existantes en matière d’investissement (ventes de portefeuilles ou le rôle essentiel des socimis) se maintiennent, avec l’éventuelle arrivée de nouvelles socimis de moindre taille », a assuré le Directeur de JLL Hotels & Hospitality pour l’Espagne et le Portugal, Luis Arsuaga. Si ces pronostics se réalisent, les chiffres atteints en 2015 pourraient être renouvelés en 2016. Pendant 2015, l’investissement a tendu vers les destinations de vacances, représentant 54% de la totalité, face à 46% l’année précédente, suivies des destinations citadines (44%) et de type rural (2%). En ce qui concerne les communautés, les Îles Canaries sont celles qui ont le plus bénéficié des investissements (30% des investissements en Espagne). La Communauté de Madrid représente le deuxième marché en volume en matière d’investissement hôtelier, ce qui situe la capitale d’Espagne en première position en matière d’investissement par villes. 19 hôtels et immeubles à usage hôtelier ont été vendus à Madrid, pour un montant de 623,5 millions d’euros, soit 24% de l’investissement total. La vente de l’hôtel Ritz est à distinguer, à laquelle le cabinet de conseil a participé, ainsi que celle de l’hôtel Sheraton Madrid Mirasierra. Les Baléares se positionnent devant Barcelone en termes d’investissement, avec des acquisitions pour un montant supérieur à 445 millions d’euros, ce qui représente 16,8% de l’investissement total en Espagne dans le secteur hôtelier. BARCELONE CHUTE À LA QUATRIÈME POSITION FACE AU MORATOIRE À Barcelone, en quatrième position, les transactions hôtelières ont représenté 340 millions d’euros, plus de 14% de l’investissement total, un chiffre significatif d’après JLL si l’on tient compte de l’actuel moratoire établit par la Mairie de Barcelone, qui restreint les potentiels changements d’usage des immeubles à hôtel et la situation politique en Catalogne. Par ailleurs, les chiffres en matière d’investissement enregistrés sur la Costa del Sol continuent d’être élevés en tant que destination de référence ‘plage et soleil’. ACTIFS TROPHÉE Parmi les actifs ‘trophée’, c’est-à-dire, les immeubles emblématiques, outre les deux opérations réalisées à Madrid, la vente du Hilton Barcelona, l’Eurostars Madrid Tower –dans le portefeuille de Testa—et celle du Rey Don Jaime à Valence sont à distinguer. Les cessions de portefeuilles hôteliers doivent également être soulignées : des 143 hôtels ayant souffert d’un changement de propriétaire, 78 appartenaient aux 16 portefeuilles hôteliers vendus. Outre ces acquisitions de grands comme celui de Testa, Meliá ou Barceló, diverses transactions de petits portefeuilles immobiliers ont été enregistrés tout au long de l’année 2015. 36%DE L’INVESTISSEMENT DES DEUX SOCIMIS PRINCIPALES 74% des investissements réalisés en 2015 dans le secteur hôtelier en Espagne correspondent à des résidents, ce qui représente 16% de plus que l’année précédente. Au sein des principaux investisseurs résidents, les socimis sont à souligner, étant donné que les deux principales (Hispania Activos Inmobiliarios et Merlin Properties) ont investi 964 millions d’euros au total, soit 36% du volume total. En ce qui concerne la typologie des investisseurs, entre le capital national et le capital étranger, les fonds d’investissement se sont avérés être le profil le plus actif, représentant quasiment 54% de la totalité de l’investissement en Espagne, face à 30% en 2014. Puis viennent les chaînes hôtelières (24%), les investisseurs privés et les family offices (13%). Les investissements en capital étranger ont représenté 26% du volume total, notamment important en 2015 et, tout particulièrement, ceux réalisés par les chaînes étrangères internationales (10% de la totalité). Ainsi, la chaîne Mandarin Oriental à Hong Kong et la famille saoudite Olayan, ayant affronté ensemble l’acquisition de l’Hôtel Ritz pour un montant de 130 millions d’euros, sont à distinguer. Parmi les groupes d’ores-et-déjà présents qui ont développé leur portefeuille en Espagne : le groupe chilien Empresas Phoeniz et le groupe hôtelier français AccorHotels. Par pays, la France a été la plus active avec 5% de l’investissement total, devant l’Allemagne (4%) et Hong Kong (3%). EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous