Madrid
17°
partiellement nuageux
humidité: 48%
vent: 3m/s ONO
MAX 17 • MIN 8
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Les tournages audiovisuels rapportent plus de 80 millions d’euros à l’Andalousie

fotonoticia_20141023152059_800

Séville, 23 oct. (EP) Andalucía Film Commission (AFC) a affirmé aujourd’hui que les tournages audiovisuels ont rapporté plus de 87.697.083 euros à l’Andalousie l’année dernière au cours de 1.123 tournages au total, ce qui représente une hausse de presque 16% par rapport à l’année précédente. Le Conseiller pour le Tourisme et le Commerce, Rafael Rodríguez, le Sous-directeur Général, Joaquín Durán et le Président de l’AFC, Carlos Rosado, ont assisté au cours de la présentation du mémoire de la maison de production, et ont reconnu  le bilan « positif » et la « valeur stratégique » qu’apporte le secteur audiovisuel andalou, étant un vecteur important de la « création d’emplois et de richesse »,  puisqu’en 2013 14.369 personnes furent déjà employées dans ce secteur. Parmi les quelques créations les plus éminentes et reconnues grâce aux prix importants qui leur ont été décernés, nous trouvons ‘La Isla Mínima’, dirigée par Alberto Rodríguez ; ‘El niño’, de Daniel Monzón, que démontrent « un moment de bonne créativité, d’où la réaction des spectateurs », ainsi que ‘Ocho apellidos vascos’, ‘Cannibal’ ou des documentaires comme ‘Triana Pura y Pura’, nominée aux prix  Grammy Latino-américains. De même, bien qu’elles n’aient pas encore été projetées mais tournées dans la région : ‘321 jours à  Michigan’ ou ‘1492: La conquête du paradis’. De même, le film ‘Exodus’, de Ridley Scott, s’est fait remarquer par son impact économique puisqu’il a généré en Andalousie, d’après l’AFC, 43 millions d’euros. D’après le Président de l’AFC, ceci représente « plus que le Budget dont dispose l’Institut de Cinématographie et des Arts Audiovisuels (ICAA) pour le cinéma espagnol ». De même également, Rosado a indiqué que cette production a apporté « plus de sept millions d’euros en avantages fiscaux et plus de six millions en tourisme ». Ainsi, il a indiqué que ce tournage produise une « effet d’appel » pour de futures productions et obtienne la dynamisation des chiffres du tournage sur le territoire andalou. VALEUR STRATÉGIQUE Par ailleurs, le Sous-directeur général de la RTVA a insisté sur le fait que la mission de la chaîne « ne se limite pas uniquement à maintenir ces productions dans sa programmation, mais qu’elle prétend être un acteur social de plus ». À cette fin, Durán a insisté sur la poursuite du travail avec l’AFC, qu’il considère comme « un apport de valeur stratégique à la région » et que la diffusion de l’image du territoire « créé des richesses et représente un important vecteur pour l’emploi » au sein du territoire andalou. De même, le Président de l’AFC a souligné que l’Andalousie est devenu le « lieu préféré » dans le territoire national afin d’accueillir des productions de tous les types, grâce à la « mise en valeur de l’Andalousie », devenant ainsi, « l’une des régions qui ont bien résisté à l’énorme crise du secteur audiovisuel espagnol, bien qu’en baisse ». Ainsi, il a mis en exergue l’accroissement des différents types de tournage en Andalousie, avec une « hausse globale équilibrée », soulignant les programmes de télévision, tandis que les documentaires sont en baisse. En ce sens, Rosado a expliqué qu’en termes quantitatifs, le cinéma représente une quantité mineure de productions, pourtant, en termes qualitatifs d’impact sur l’économie et l’effet d’image et projection postérieure, la hausse des chiffres du tournage de longs métrages devient une « très bonne » donnée, 21 d’entre eux ayant été tournés sur le territoire. En ce qui concerne les productions qui se tournent en Andalousie, elles proviennent généralement d’Europe, bien que Rosado ait indiqué que des pays comme l’Australie et l’Asie sont un « objectif stratégique ». Concrètement, il a souligné le captage des productions indiennes, en croissance ces dernières années. De même, le Conseiller pour le Tourisme a souligné, avant d’annoncer les différentes interventions qu’il réalisera avec AFM, que « l’Andalousie de nos jours joue un rôle substantiel en matière cinématographique en Espagne », faisant ainsi référence à la formation des directeurs, scénaristes et artistes principaux. Il a donc mis en exergue que « face aux banalités injustes et clichés usés, l’Andalousie est une terre de talent, à la capacité créatrice, qui met ses ressources et produits au service de la création artistique, de l’emploi et de la richesse ». PLAN DE PROMOTION DU TOURISME CINÉMATOGRAPHIQUE Rodríguez a annoncé l’élaboration d’un plan de promotion du tourisme cinématographique qui permette de poursuivre les objectifs initiés avec l’entité AFM, c’est-à-dire rentabiliser le secteur cinématographique de manière touristique. Ce plan envisage la réalisation d’actions conjointes à échelle nationale et internationale afin « d’améliorer le positionnement de la région en tant que scénario de tournages et promouvoir la marque Andalousie en tant que destination, pour profiter du tourisme cinématographique ». Entre autres, le plan de promotion porte la présence de l’Andalousie sur des marchés et festivals internationaux, comme le marché russe ou indien qui, d’après le Conseiller, sont des marchés « émergeants et potentiels » avec lesquels elle travaille d’ores-et-déjà cette année. En outre, ce plan comprendra la réalisation de la vidéo promotionnelle ‘Shooting in Andalucía’, les actes commémoratifs du 50e  anniversaire de la Trilogie de Sergio Leone, ainsi que le développement de nouvelles routes cinématographiques comme celles du ‘Livre de l’Exode’, qui sera présenté le mois de décembre prochain. D’après Rodríguez, l’objectif du département autonome est d’incorporer dans la promotion touristique tous les éléments qui singularisent et rendent l’Andalousie compétitive, le cinéma parmi eux. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous