Madrid
37°
peu nuageux
humidité: 14%
MAX 37 • MIN 22
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Les méga-yachts mexicains mettent le cap sur Antibes

Le Mayan Queen début août 2012 sur le quai d'Antibes.

Le Mayan Queen début août 2012 sur le quai d'Antibes.
Le Mexique est un des pays émergents de l’Amérique latine disposant de bases solides au niveau commercial et industriel. En 2011, le PIB a augmenté de 4,9% et les prévisions pour 2012 annonce un PIB de 4%, les perspectives de croissance se maintiennent donc à la hausse pour l’année en cours. Des chiffres qui profitent aux riches entrepreneurs mexicains à en croire leurs acquisitions de luxe: les méga-yachts. Des embarcations qui séjourneront cet été, entre autres, au port Vauban d’Antibes,le paradis des yachts de la Côte D’Azur. C’est le cas notamment de Alejandro Burillo Azcárraga, propriétaire du groupe Pegaso et actionnaire de Telefónica, propriétaire du yacht ‘Pegaso’ depuis 2011. Le chantier naval Freire situé à Vigo, en Galice, spécialiste en construction de navire océanographique, s’est chargé de la construction de cette embarcation de luxe en 2007 estimée à 80 millions d’euros. Le navire de 73,5 mètres de longueur et d’une capacité de 32 personnes, est doté des systèmes les plus sophistiqués pour mettre au point des missions scientifiques. De plus, le bateau est équipé d’un mini sous-marin de 6 places pouvant atteindre une profondeur de 165 mètres, d’un hélicoptère, mais aussi d’un pont principal de 120 m2 réservé exclusivement à la résidence du propriétaire. Une affaire de famille Des goûts de luxe ancrés dans la famille puisque son cousin Emilio Azcárraga Jean, président et directeur du groupe Televisa, possède également un méga-yacht de 78,5 mètres depuis 2011, faisant partie de la liste des embarcations les plus chères et luxueuses du monde. Un navire nommé ‘TV’ d’une valeur de 135 millions d’euros équipé, entre autres, d’un héliport, de six suites de luxe, d’une salle de cinéma, d’un gymnase et d’un spa. Autre embarcation de rêve appartenant au mexicain Alberto Bailleres González, magnat de l’industrie minière au Mexique, n’est autre que le ‘Mayan Queen IV’. L’entrepreneur, considéré par le magazine ‘Forbes’ comme le troisième homme le plus riche du Mexique, a déboursé plus de 160 millions d’euros pour l’acquisition de ce bijou flottant. Ce navire bat tous les records des héritiers Azcárraga, puisqu’il mesure 93 mètres et coûte quasiment 30 millions de plus que le ‘TV’ de Emilio Azcárraga Jean. Le port Vauban: ‘QG’ des yachts de luxe La ville d’Antibes, située en bord de mer entre Cannes et Nice, possède l’un des ports les mieux aménagés au niveau européen pour accueillir ces bateaux de luxe. En effet, le port Vauban est le premier d’Europe doté d’une superficie de 10.000 m2 et d’une capacité de 1.600 places, un atout majeur pour les propriétaires de ces embarcations encombrantes. Tout au long de l’année, avec tout de même une plus forte affluence pendant les mois d’été, les plus beaux yachts amarrent  au célèbre ‘Quai des Milliardaires’. Cet espace est protégé par une digue longue de 600 mètres  et peut accueillir des navires atteignant jusqu’à 130 mètres de long. Le port abrite régulièrement le ‘Lady Moura’ du Saoudien Nasser al Rachid, le ‘Pelorus’ de Roman Abramovitch ou encore l’’Octopus’ de Paul Allen. Une escale que les riches entrepreneurs mexicains n’oublieront pas de faire pendant leurs vacances cet été. Noémie Busson

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous