Lekeitio, une escapade au pays basque pour prolonger l’été

Les rues de Lekeitio - Crédits : Flickr//CCommons//jubadomi
Les beaux jours sont encore là et pour tous ceux qui souhaitent une reprise en douceur, les week-ends au bord de la mer prolongent le plaisir des vacances d’été. À une heure de route de Bilbao, le pays basque cache encore l’un de ces lieux enchanteurs où le temps semble s’écouler lentement : Lekeitio.   Petites boutiques et grandes demeures, une architecture à voir Située à l’embouchure du río Lea, dans le Golfe de Gascogne, la ville compte 8 000 habitants, vivant essentiellement de la pêche et du tourisme. Sur le port, l’iode marin porte les offres alléchantes de la criée, et les gourmets se régaleront des produits frais et de la délicieuse cuisine basque. Mêlant l’architecture traditionnelle basque et de très beaux édifices gothiques, comme l’église de Santa María de la Asunción, Lekeitio offre aux flâneurs l’occasion d’une visite culturelle. Un petit détour permet de voir les grandes demeures de la bourgeoisie basque, de vrais mini-palais ! Merveilles naturelles et criques au pied des falaises
L'île San Nicolás depuis les falaises - Crédits : Flickr//CCommons//Creativity Slivers Fotografia
En longeant les petites boutiques par la promenade portuaire, on découvre la plage de Isuntza, divisée en deux par la rivière Lea. De petites criques accueillent également les touristes à la recherche de pittoresque, comme celle de Endai, idéale pour l’observation sous-marine, et celle de Egiluz, d’accès un peu plus difficile. La plage est surplombée par les falaises, et une ascension de celles-ci vaut l’effort. En effet, d’en haut se déploie une vue magnifique sur le village et sur l’île de San Nicolás. Il est d’ailleurs possible de rejoindre cette dernière à pieds, en traversant la baie à marée basse, s’offrant une vraie promenade maritime. Enfin, si vous préférez éviter le bord de mer, Lekeitio est un bon point de départ pour des randonnées à la découverte de la nature basque dans les montagnes de l’arrière-pays. LCE  @lecourrierES