Le secteur hôtelier clôt 2014 avec une hausse de l’emploi de 5,3%

Madrid, 23 jan. (EP) Le secteur hôtelier clôt l’année 2014 avec une hausse de l’emploi de 5,3% (1,4 millions de travailleurs), d’après les données du Sondage sur la Population Active (EPA) de l’Institut National de la Statistique. Concrètement, cette hausse équivaut à 71.175 travailleurs de plus qu’en 2013 et représente le premier progrès positif du secteur, qui avait enchaîné deux années consécutives de chutes, d’après les informations de la Fédération Espagnole d’Hôtellerie (Fehr). La plus forte hausse a été enregistrée dans le sous-secteur de la restauration ( plus 62.650 de travailleurs par rapport à l’année dernière, soit 6,1% de plus), avec une moyenne de 1,08 millions de personnes en 2014. Dans le secteur d l’hébergement, l’emploi a augmenté de 2,7% interannuel, suite à deux années consécutives de chute, jusqu’à 321.725 travailleurs, 8.525 personnes de plus qu’il y a un an. Malgré la croissance générale, une forte chute s’est produite dans la Communauté de Madrid, dans les deux sous-secteurs, 21,2% dans celui de l’hébergement et 13,2% dans celui de la restauration, tandis que les meilleures données ont été enregistrées dans les établissements de restauration de la ville autonome de Ceuta, à Murcie et Valence. Par ailleurs, au cours du quatrième trimestre 2014, le nombre moyen de travailleurs a été de 1,4 millions de personnes dans l’ensemble de l’hôtellerie, 6,6% de plus que la même période l’année précédente. Cette croissance est la plus forte de l’année et représente une hausse de 87.300 personnes. La croissance se doit au sous-secteur de la restauration où l’emploi croît de 8,5% par rapport à 2013 (86.000 personnes de plus qu’au cours de la même période l’année précédente). Au contraire, la croissance interannuelle du secteur de l’hébergement s’est atténuée jusqu’à 0,4% au quatrième trimestre. Par ailleurs, la croissance du chiffre d’affaire de l’hôtellerie s’est ralentie au cours du mois de novembre (3,6%), par rapport au même mois l’année précédente, d’après les données de l’Institut National de la Statistique (INE), face à 6,2% les mois précédents. Concrètement, l’évolution a été freinée dans les deux secteurs de l’hôtellerie. Le taux interannuel des restaurants et des bars se situe aux environs de 3,6%, après avoir été supérieur à 4% pendant quatre mois consécutifs, tandis que la croissance de 3,6% du secteur de l’hébergement se situe cinq points au-dessous du taux interannuel du mois d’octobre (9%). EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)