Le Qatar investit en Espagne

A l’occasion de la visite du Président du gouvernement espagnol dans les « petits » pays pétroliers du Moyen Orient, le Qatar promet d’investir 3 milliards d’euros dans les entreprises et le secteur financier espagnols.   Le Premier Ministre qatari a annoncé fin février, lors d’une conférence de presse avec Zapatero, l’investissement de 300 millions d’euros dans des caisses d’épargne espagnoles. C’est une bonne nouvelle pour le secteur financier ibérique quand on sait que, soumis à un processus de restructuration, les caisses doivent disposer d’entre 8% et 10% de capital par rapport au crédit attribué. D’autre part, des fonds qataris seront versés à des entreprises espagnoles des secteurs des télécommunications et de l’énergie. Enfin, un accord de coopération dans les infrastructures a été annoncé. Il comprend la participation de constructeurs espagnols dans le plan d’habilitation du territoire du Qatar pour l’accueil de la Coupe du Monde de football de 2022. Ce plan s’élève à 150 milliards de dollars et comprend la construction d’une douzaine de stades, d’un port, de nouvelles connections ferroviaires et d’un nouvel aéroport. La visite avait pour but de préparer la venue des autorités qataries en Espagne en avril, quand plusieurs accords commerciaux devraient être signés. L’objectif du gouvernement espagnol lors de ces visites au Moyen Orient est d’obtenir des investissements dans les entreprises du secteur des énergies renouvelables, notamment aux Émirats Arabes Unis où il se rendait après le Qatar. Zoé de Kerangat