Le Président du Sénat français Jean-Pierre Bel en visite à Madrid

Le Président du Sénat français, Jean-Pierre Bel à la résidence de l'Ambassadeur de France à Madrid, Bruno Delaye.
Cette semaine, en l’honneur de la visite du Président du Sénat français Jean-Pierre Bel, une soirée a eu lieu à la résidence de l’Ambassadeur de France, Bruno Delaye. Jean-Pierre Bel rencontrera son homologue espagnol Pio Garcia Escudero, le secrétaire général du PSOE Alfredo Perez Rubalcaba ainsi que le ministre des Affaires étrangères José Manuel Garcia-Margallo.   Une soirée dédiée à la communauté française L’Espagne est un pays qui compte énormément pour Jean-Pierre Bel et « à jouer un rôle déterminant dans [sa] vie ». Il commence son discours en remerciant toutes les personnes « engagées dans de nombreuses associations d’entraide, qui participent à la vie de la communauté française, qui travaillent au rayonnement linguistique et culturelle de notre pays. Vous qui contribuez au développement de nos échanges économiques à travers les 2000 entreprises françaises présentes en Espagne. Votre communauté compte aujourd’hui plus de 100 000 inscrits dans les registres consulaires ». Il souligne l’importance des relations franco-espagnoles, entretenues grâce aux ressortissants français qui ont choisi de vivre en Espagne « signe de la vitalité des relations entre nos deux pays et de l’attractivité demeurée intact de votre pays d’accueil » Les priorités du Sénat Le Président du Sénat cite dans son discours plusieurs priorités telles que le réseau d’enseignement français, il salue au même moment «  l’importance de l’Alliance Française dans ce domaine, l’Espagne a la chance de bénéficier d’un mariage exceptionnel par sa qualité comme par sa densité, 24 établissements et près de 20 000 élèves scolarisés ». De plus, « des programmes immobiliers importants ont été lancés à Madrid comme à Barcelone et à Valence ». A cela, s’ajoute le dispositif culturel « parce qu’il est essentiel au rayonnement de la France, l’Espagne a été retenu pour expérimenter la nouvelle formule de l’Institut Français créé en 2010 ». Enfin, Jean-Pierre Bel rappelle l’importance capitale des entreprises qui font de la France le premier partenaire économique de l’Espagne, les entreprises françaises génèrent plus de 400 000 emplois en Espagne. Un rappel de la Syrie Jean-Pierre Bel a tenu à faire part dans son discours de la situation actuelle en Syrie. « Un commentateur a [utilisé] l’image de Guernica pour décrire la tragédie qui se déroule à Homs, je sais le poids de cette référence particulièrement ici mais je crains qu’elle soit justifiée. Nous devons utiliser tous les moyens à notre disposition au Conseil de Sécurité, à l’Assemblée Générale des Nations Unis, au Conseil des Droits de l’Homme à Genève et tenter de faire le maximum pour arrêter le massacre. » Le Président du Sénat termine son discours avec un poème de Antonio Machado « Caminante, no hay camino, se hace camino al andar. Je suis pleinement convaincu que l’on soit en France ou dans d’autres pays, dans le monde francais  le chemin nous allons le construire ensemble ». Loren.GC Visite du Président du Sénat Jean-Pierre Bel à Madrid
Pío García-Escudero et Jean Pierre Bel au Sénat espagnol