Madrid
36°
ciel dégagé
humidité: 20%
MAX 38 • MIN 27
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

« Le marché espagnol du commerce électronique est en pleine effervescence »

mondial-relay

Fabien Leurent est directeur général de Mondial Relay en Espagne, spécialisé dans le transport de colis. La société, en pleine expansion sur la péninsule ibérique, développe son offre et profite d’un marché en pleine effervescence. D’ailleurs, les grands du net ouvrent tous progressivement en Espagne… Rencontre.

Pourriez-vous nous décrire votre solution e-commerce? En quoi se distingue-t-elle de ce qu’on trouve sur le marché?

Mondial Relay est un acteur de premier plan pour la distribution de colis aux particuliers. Les origines de la société remontent à plus de 20 ans, quand notre Groupe, qui est un des premiers groupes de E-commerce, décide créer une division de services aux entreprises de E-commerce et crée Mondial Relay comme spin-off de sa logistique. Nous avons, de ce fait, une partie de l’ADN du commerce électronique dans nos gènes et je considère que c’est le premier élément de différenciation par rapport aux sociétés concurrentes qui, venant du B2B, ont trouvé un relais de croissance dans la livraison des commandes de l’E-commerce aux clients finaux.

Notre second élément de différenciation repose sur notre réseau de Points Relais®, notre marque de fabrique en quelque sorte. Notre réseau a été créé en son temps pour offrir aux consommateurs une alternative à la livraison dans un bureau de poste ou à domicile. Ce mode de livraison s’est imposé petit à petit, de par sa commodité et son faible coût, au point que 68% des acheteurs en ligne en France déclarent utiliser un commerce de proximité pour se faire livrer leurs achats. Ce chiffre, issu du baromètre de la FEVAD, atteignait seulement 32% il y a 8 ans.

Après avoir développé des solutions classiques pour que les e-commerçants puissent proposer nos services à leurs clients avec une intégration informatique quelque peu complexe, nous avons mis à disposition des petites entreprises travaillant avec des plateformes du type Prestashop, Magento, Oxatis et autres, des modules prêts à l’emploi qui connectent leur boutique avec notre informatique et permettent d’offrir nos prestations à leurs clients finaux à moindre frais.

Mondial Relay diffère enfin de ses concurrents car c’est l’une des seules sociétés qui a rendu facile et économique l’envoi de colis entre particuliers, en s’appuyant pour cela sur son réseau de Points Relais® pour l’envoi et la réception des expéditions. Nous répondons en cela à une demande croissante d’internautes qui vendent des objets sur les places de marché présentes sur Internet ; ebay, Price Minister, Cdiscount par exemple.

Le e-commerce est en forte progression en Espagne, à quoi cela est-il dû? Quel est l’état du marché par rapport à la France par exemple?

Le marché espagnol du commerce électronique est en pleine effervescence, avec des croissances à 2 chiffres depuis plusieurs années. Les derniers chiffres publiés par Ecommerce Europe parlent d’un marché de 18 milliards d’Euros en 2015, en croissance de 12% par rapport à 2014. Pour 2016 on attend une croissance supérieure à ce chiffre.

L’Espagne compte aujourd’hui 31 millions d’internautes, 80% de la population de plus de 15 ans, dont 16 millions sont des acheteurs en ligne. Pour moi, la croissance de ce marché s’explique par deux facteurs, d’une part un accès à Internet meilleur marché et beaucoup plus rapide, ouvrant la porte à des contenus plus riches pour les vendeurs (vidéos, fiches produits, aides en ligne), et d’autre part une augmentation du nombre de marchands nationaux ou étrangers avec des offres très pertinentes. L’arrivée sur ce marché d’acteurs comme Zara ou H&M renforce pour les consommateurs l’impression de sérieux du système de vente en ligne, faisant tomber petit à petit les freins liés au manque de confiance dans ce type de canal de vente. A la différence de la France, l’Espagne n’a pas eu de grands acteurs de la VPC comme La Redoute ou les 3 Suisses qui ont donné leurs lettres de noblesse à la vente à distance.

Le nombre de sites commerçants reste cependant très inférieur à ce que l’on trouve sur le marché français. La France a un marché du E-commerce de 64,9 milliards d’Euros, soit 3 fois et demi la taille du marché espagnol. En France 67% des internautes achètent en ligne, alors que ce pourcentage n’est encore que de 42% en Espagne.

D’ailleurs, les transports de colis entre les deux pays augmentent-ils autant dans les deux sens?

Comme je le disais auparavant, ce ne sont pas que des entreprises espagnoles qui vendent sur la toile espagnole ; de plus en plus de sociétés bien établies en France voient maintenant dans le marché espagnol une possibilité de croissance à l’export. Dans ce cas, Mondial Relay les accompagne dans cette aventure grâce à une présence importante sur les deux marchés, et leur fait bénéficier de son expertise pour mettre au point les systèmes de livraison qui ont les faveurs des clients espagnols.

En parallèle, de plus en plus de clients de notre filiale espagnole exportent vers la France et d’autres pays européens grâce à notre intégration au réseau de distribution Europarcel, créé en association avec Hermes Logistik appartenant à OTTO GRUP, actionnaire à 100% de notre groupe. Avec Europarcel, nous pouvons distribuer les colis de nos clients dans 36.000 Points Relais ou à domicile dans 16 pays européens. Ces services sont disponibles avec la seule intégration avec Mondial Relay.

De plus en plus de grands groupes de la distribution se mettent au e-commerce, comment Mondial Relay en tire parti?

12 des 15 plus grands groupes de E-commerce en France sont clients de Mondial Relay, et leur croissance a bien entendu des répercussions favorables sur l’activité de notre société ainsi que sur l’accroissement de notre qualité de service. Notre organisation s’est adaptée à l’augmentation des exigences des consommateurs en termes de rapidité de livraison, de suivi, de service client, réalisant pour cela des investissements importants en mécanisation et en systèmes d’information.

Un autre point à relever est, comme je le disais auparavant, que les consommateurs sont de plus en plus friands des services de livraison en Points Relais® et cela nous permet, et nous oblige à la fois, à augmenter fortement la taille de notre réseau. Nous avons aujourd’hui près de 6.000 Points Relais® en France, 1.300 en Espagne, et nous voulons rapidement porter ce chiffre à 8.000 et 2.000 respectivement.

On dit que 30% des acteurs du e-commerce pourraient exporter leurs produits. De par sa proximité, la France serait finalement le premier marché pour ces acteurs?

La France et l’Espagne ont un volume d’échanges commerciaux très important depuis des années, il en est de même pour les transactions du commerce électronique.

La tendance est effectivement à l’accroissement des flux e-commerce internationaux, et de plus en plus de sociétés de service proposent une prestation permettant d’adapter les sites dans plusieurs langues, avec un service clients et des conditions de vente en phase avec le ou les pays de destination. Que ce soit par cet intermédiaire ou avec leurs propres moyens, les marchands espagnols sont nombreux maintenant à sauter le pas et à vendre à l’étranger, en propre ou sur des places de marché, et nous demandent les services de livraison pour tous ces pays.

Mondial Relay constate que la France est encore très spontanément le premier pays où ces vendeurs exploitent leur site espagnol, mais il est rapidement suivi par les autres grands marchés européens. N’oublions pas que le marché anglais du E-commerce est presque 3 fois plus important que le marché français. Le marché allemand n’est pas en reste avec un total de 59,7 milliards d’Euros de transactions en 2015.

Les autorités de l’Union Européenne souhaitent faire tomber les barrières à l’exportation pour le E-commerce. Une de ces barrières se situe dans les coûts du transport de colis entre les différents pays, et Mondial Relay est fier de pouvoir d’ores et déjà proposer des prestations économiques grâce à son réseau européen. Dans ce sens Mondial Relay et Hermes Logistik constituent le seul groupe privé pouvant rivaliser avec les services des grands opérateurs comme DPD (Groupe La Poste), DHL ou Royal Mail.

Par Philippe Chevassus

Contactez Fabien Leurent

Fabien LEURENT

Directeur Général Mondial Relay Espagne

contacto@mondialrelay.es

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous