L’AVE fera son entrée dans dix villes au cours de l’année 2015

Madrid, 1e janv. (EP) Le chemin de fer à Grande Vitesse atteindra dix nouvelles villes au cours de l’année 2015, puisqu’il est prévu de mettre en service 1.000 kilomètres au total de tronçons de voies AVE en plus. Ainsi, le réseau AVE reliera directement quarante villes environ et atteindra une longueur de 4.000 kilomètres, se consolidant ainsi comme la plus longue d’Europe et la deuxième plus longue du monde, derrière la Chine. En 2015, la Grande Vitesse pénètrera en Castille et León, étant donné qu’elle reliera Zamora, Palencia, Burgos et León. Ces villes seront reliées à partir du tronçon  Madrid-Ségovie-Valladolid, déjà en service. Vers l’est, le Couloir Méditerranéen se prolongera vers Castellón et Murcie, et au sud, le réseau AVE arrivera à Grenade et Cadix, d’après les prévisions officielles du Ministère de l’Équipement. Au cours de cette année, l’Axe Atlantique reliera Pontevedra et Vigo, et mettra en outre en service son premier tronçon de couloir AVE en Estrémadure, qui reliera Plasencia à Badajoz. Le calendrier de mise en service commerciale de tous ces tronçons dépendra de l’achèvement des travaux de construction de chacun d’eux et de la réalisation postérieure des tests pertinents. L’exploitation de ces connexions permettra, en outre, de raccourcir la durée du voyage en train vers les villes où l’AVE arrive de manière directe, réduire également de manière substantielle celle des autres connexions ferroviaires où les trains circulent par la ligne Grande Vitesse sur une partie de son parcours. RÉDUCTION DE LA DURÉE DES VOYAGES Ainsi, l’inauguration de la connexion AVE à  Zamora représentera une économie considérable dans la durée du voyage de Madrid à Galicie, étant donné que les trains circuleront à Grande Vitesse jusqu’à Zamora et non Olmedo (Valladolid) comme jusqu’alors. De même, l’entrée en service de la nouvelle ligne vers León réduira la durée du voyage en train vers les Asturies. Dans ce cas, cette année, la mise en service de l’un des tunnels de la Variante de Pajares est également prévue. Puis, l’arrivée de l’AVE à Palencia, avec les améliorations qui se réalisent sur la connexion par voie conventionnelle à Santander, réduiront les durées de voyage afin d’arriver en train à la capitale de la Cantabrie, et la connexion AVE à Burgos réduira la durée du voyage vers le Pays Basque. PROMOTION DES BTP L’inclusion de cette dizaine de villes au réseau AVE est le fruit de l’investissement dans la construction de cette infrastructure de transport réalisée ces dernières années, que le Ministère de l’Équipement, au moyen d’ADIF Grande Vitesse, prévoit de maintenir lors des prochains exercices afin de faire progresser et de culminer les couloirs toujours en construction. Actuellement, l’arrivée en Galicie par Orense, la dénommée ‘Y’ basque, c’est-à-dire la connexion AVE entre les trois capitales basques et le couloir d’Estrémadure, est en cours d’exécution. De fait, l’AVE constitue le ‘moteur’ de la reprise enregistré par les BTP. Les travaux de construction de ce type de lignes ferroviaires ont accaparé plus d’un quart (22%) de l’appel d’offres de 2014. Ils ont également représenté presque les trois quarts (63%) du volume des contrats adjugés par le Ministère de l’Équipement jusqu’au mois d’octobre, avec 680 millions d’euros, par rapport à un total de 1.074 millions. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)