Madrid
32°
ciel dégagé
humidité: 13%
vent: 3m/s SO
MAX 33 • MIN 17
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Les French Tech de Montpellier, Toulouse et Barcelone « pitch » en train jusqu’à Madrid

Processed with MOLDIV

Mardi 20 Juin s’est déroulé l’évènement pour le moins mobile du Train de la French Tech Perpignan-Barcelone-Madrid. Au départ de Perpignan, cet évènement s’illustre par la diversité de ses participants, portant haut les couleurs de l’écosystème transfrontalier (région Occitanie Pyrénées Méditerranée, territoires de Barcelone et de Madrid) : élus et représentants institutionnels, partenaires financiers, sans oublier la vingtaine de start-up de Perpignan et ses environs présentes pour l’occasion. Cet évènement a vocation non uniquement à développer et souder les coopérations au sein de cet écosystème, mais aussi, à terme, favoriser l’obtention du label « French Tech » pour les entreprises et start-up des Pyrénées-Orientales.

Cet évènement novateur et ambitieux fut porté par différentes entités, à savoir : l’Agence de Développement Economique Pyrénées Méditerranée Invest, (PMI) ; la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales (CCI-PO) ; Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) ; la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-espagnole de la ville de Barcelone ; les Hubs French Tech de Barcelone et Madrid ; la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Orientales (CMA-PO), ainsi que la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée. A noter également l’accompagnement financier du Crédit Agricole, de la Banque Populaire du sud, d’EDF ainsi que de BNP Paribas.

En présence de Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale, Monsieur Jean-Marc Pujol, président de PMM et maire de Perpignan, Laurent Gauze, président de PMI, Bernard Fourcade, président de la CCI-PO, Robert Bassols, président de la CMA-PO, et Romain Grau, fraîchement élu député de la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales, l’évènement a débuté à 10h mardi 20 juin avec le départ du train en gare de Perpignan, direction de Barcelone. L’objectif général de l’évènement, outre la possibilité de faire ample connaissance pour les différentes entités privées et publiques, était l’organisation d’un concours. En effet, tous les « startupeurs » étaient invités, en 2 minutes maximum, à mettre en lumière leur projet novateur. Pour cela, ils étaient encadrés par une équipe de « coachs », constituée de chefs d’entreprises ainsi que de représentants institutionnels du département. Parmi ces jeunes entreprises innovantes très diversifiées dans leur domaine de compétences, figuraient Ma Bonne Action, Numeric Wave, FLIPR, Caminade, Passtime, Consultil SAS, Animad, Pack editions, 8Mil, La Nature s’invite, Arcambal, Atenea Groupe, Sunchain, Delabonnemusique, Shipping Bo, Gôôd, ou encore Odesy… La liste n’étant pas exhaustive.

frenchtec

montage lecourrier.es

A la mi-journée, les participants et organisateurs ont marqué une pause déjeuner sur la terrasse ensoleillée de la CaixaForum à Barcelone, au cours de laquelle les entreprises du territoire barcelonais se sont jointent à l’évènement, accompagnées des représentants du label « French Tech Barcelone», ainsi que du directeur de la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-espagnole de Barcelone. Après cela, tous ont repris le train en direction de Madrid, trajet au cours duquel a débuté la session des « pitchs ».

La dernière étape de l’évènement était la soirée à Madrid, en présence de l’Ambassadeur de France en Espagne, ainsi que du réseau French Tech Madrid. Un jury composé de partenaires financiers, de chefs d’entreprises et d’institutionnels étaient invité à se prononcer pour décerner quatre prix. Le Prix du Jury a été attribué à Pack Editions, proposant des solutions de géolocalisation de commerces par balise Bluetooth; le Prix du Train à Odesy, startup concevant des objets connectés pour enfants, et récompensée au Startup Weekend de Perpignan en mars dernier. Le Prix Coup de cœur a été remis à Daysk, entreprise basée sur Barcelone œuvrant dans le domaine des plates-formes pour espaces de co-working. Enfin, le Prix Mention Spéciale a récompensé Knowlii, entreprise fabriquant des applications pour voyageurs, issue de l’écosystème madrilène.

Cet évènement ayant été un succès manifeste, l’enjeu se présentant à l’ensemble des participants du territoire des Pyrénées-Orientales à présent, ainsi qu’aux autres acteurs économiques ambitionnant de se joindre à la démarche, est de réussir à décrocher le label « French Tech ». En effet, il serait une reconnaissance du dynamisme existant dans les Pyrénées-Orientales pour les start-up et entreprises du territoire. Laurent Gauze a exprimé la démarche de la sorte : « Nous construisons l’Avenir pour un territoire durable, attractif et solidaire ». Le dépôt du dossier est visé pour l’année 2018, et doit être entrepris par les entrepreneurs eux-mêmes, avec l’équipe de l’Agence de Développement Economique comme accompagnatrice de cette démarche ambitieuse.

ftm

ftmb

ftmbm

ftmbmm

 

 

 

ddd

PC

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous