La dette a atteint son plus haut niveau depuis 1910

La dette publique espagnole a dépassé les 880 milliards d’euros à la fin 2012. Cette réalité n’a cessé de croitre depuis l’année passée, selon les chiffres d’El Pais. Selon les résultats détenus par le gouvernement et la Banque d’Espagne, la dette publique du pays a battu des records en 2012. L’année dernière l’Espagne a accumulé 880 milliards de dette, ce qui, accumulé avec le solde des années précédentes, élève le chiffre à 146 milliards d’euros depuis le début de la crise. Différents facteurs expliquent cette situation. D’abord le déficit public, et ensuite les coupes budgétaires et les hausses d’impôts. Même si les autonomies ont réduit leurs dépenses publiques, le déficit ne parvient pas à se résorber à cause du niveau de la dette. Le niveau de la dette est tel qu’aujourd’hui, il rappelle le taux critique de 1910. Cette année-là, la dette atteignait 88% du PIB, selon un rapport publié par le FMI. A cette époque l’Espagne se remettait à peine de la crise de 1898 et des pertes financières dues à la guerre contre les Etats-Unis. Un tel niveau de dette implique que l’économie du pays est soumise aux attentes du marché et que cela l’affaiblit considérablement. Europa de Barclays Capital, un groupe d’analyse financière, prédit que la dette pourrait atteindre 95% du PIB d’ici 2015.

Evolution historiqe de la dette espagnole - Infographie réalisée par le FMI et El Pais
  J.C.