Grupo Barceló gagne 46,4 millions en 2014 et prévoit de doubler ce chiffre en 2015

Madrid, 23 avr. (EP) Grupo Barceló a obtenu un bénéfice net de 46,4 millions d’euros en 2014, soit 85,6% de plus face au bénéfice de 250 millions obtenu un an avant, et se fixe comme objectif de gagner 99,8 millions d’euros cette année. En 2014, le volume d’affaires du groupe s’est élevé à 2.056 milliards d’euros, soit 6% de plus. Les revenus opérationnels se sont élevés à 1.282 milliards d’euros (22,66% de plus), tandis que le bénéfice brut d’exploitation (Ebitda) s’est élevé à 216 millions d’euros, avec une hausse de 32%. Barceló Viajes a contribué à cette croissance en grande majorité, grâce à une facturation de 1.200 milliards d’euros, 14,2% de plus qu’en 2013. Dans l’article en-tête du mémoire, les Co-Présidents du groupe, Simón Barceló Tous et Simón Pedro Barceló Vadell, ont souligné que la division Voyages a tiré profit de la réduction des opérateurs et de la reprise progressive du marché espagnol. Les ventes brutes ont dépassé 1.100 milliards d’euros–hors ‘joint-venture’ American Express et Barceló Viajes où elle participe à hauteur de 35%–. La division Voyages compte sur un réseau de 650 agences de voyages, en propriété et franchisées. La compagnie a amélioré toutes les facettes de l’activité, particulièrement en Amérique Latine, fruit des investissements réalisés les années précédentes, avec une amélioration de l’activité hôtelière dans pratiquement toutes les régions où elle est présente. En 2014, elle a investi 90 millions d’euros en amélioration en matière d’hôtellerie, menée à bien au cours de l’exercice, totalisant ainsi 1.000 milliards d’euros depuis 2007, date à laquelle la crise a débuté. « Le temps a démontré qu’il était judicieux de profiter de la période cyclique à la baisse, au cours de laquelle les occupations étaient moindres, afin de réformer le portefeuille (…) et que ce dernier soit d’ores-et-déjà rénové au moment où la reprise se produit », indiquent les deux Co-présidents. Le revenu moyen par chambre disponible (RevPar) a augmenté de 7,8% au cours de l’exercice précédent, avec une occupation à la baisse (-0,6%) de 69,11% en Espagne, Europe et Afrique du Nord, compensée par la hausse de 7,8% du prix moyen quotidien (ADR), s’élevant à 80,7 euros. En Amérique Latine, l’occupation a été de 71,67% et le RevPar a augmenté de 5% (138,8 euros). À la clôture de l’exercice 2014, Barceló Corporación a réduit sa dette financière à près de 130 millions d’euros, le ratio d’endettement/Ebitda représentant ainsi 3,3 fin 2014 face à un ratio de 4,6 l’année précédente. Elle compte sur 378,3 millions d’euros en trésorerie, y compris espèces et autres actifs liquides équivalents, autres actifs financiers courants et un fonds de manœuvre positif de 433,3 millions d’euros. PLAN D’EXPANSION ET PRÉVISIONS Barceló est devenue propriétaire de six nouveaux établissements qui ouvriront leurs portes fin 2015-2016 : deux établissements à Madrid (le Barceló Emperatriz et le Barceló Torre de Madrid), un établissement à Barcelone (Barceló Diagonal), son premier cinq étoiles à Tenerife et deux hôtels en Algérie, qui prêteront service aux employés de la centrale pétrolière de Skikda. « L’objectif en 2015 est de reprendre le chemin de la reprise et poursuivre notre expansion en suivant le modèle de la ‘tâche d’huile’, en accroissant principalement l’offre dans les destinations où nous sommes déjà implantés », assurent les deux dirigeants. PREMIÈRE SOCIMI HÔTELIÈRE Barceló a créé avec Hispania le premier projet conjoint d’investissement immobilier dans le secteur hôtelier des vacances en Espagne, avec un premier investissement de 421 millions dans 16 hôtels, afin d’atteindre un minimum de 12.000 chambres. En 2014, le nombre de ses hôtels en propriété a atteint son maximum historique (38% de la totalité de son portefeuille), en conséquence et au vu de la reprise naissante du marché immobilier et des perspectives pour le marché des biens hôteliers, elle est arrivée à un accord avec Hispania afin de créer BAY. Cette opération consistera en la vente de onze hôtels et l’option d’en acquérir cinq autres, afin que Barceló réduise le ratio d’établissements en propriété/chambres, demeurant à bail dans son portefeuille et faisant son entrée dans la Socimi avec 19,5% du capital. En 2015, le groupe prévoit la poursuite de la tendance en matière d’occupation, tarifs hôteliers et RevPar. Son objectif est d’atteindre un Ebitda à la clôture de l’exercice d’environ 251 millions d’euros et d’obtenir un bénéfice net de 99,8 millions d’euros. « Cette amélioration est le résultat des investissements réalisés en 2014 et de l’amélioration des résultats de la division Voyages. La position de solidité de notre bilan nous permettra d’avoir accès à d’intéressants projets d’investissement et de poursuivre notre croissance à tous les niveaux à échelle du groupe », conclut la société dans son mémoire. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)