Madrid
27°
ciel dégagé
humidité: 39%
vent: 2m/s N
MAX 27 • MIN 23
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Espagne: les investissements étrangers augmentent de 62%

©sincretic

Malgré le bilan négatif que les agences de notation font de l’Espagne, la crise, le rescate, l’Espagne reste un pays clé pour les investisseurs étrangers. Selon Ernst & Young, les investisseurs étrangers voient l’Espagne comme une destination attractive pour s’implanter. Les intentions d’investissements étrangers augmentent en Espagne de 62%. En 2010, les investissements étrangers étaient de 169, ils sont passés à 273 en 2011. L’année dernière, les investissements ont permis la création de 9.205 emplois, 19% de plus qu’en 2010, surtout dans les villes de Madrid et Barcelone. Parmi les pays européens, l’Espagne est le 4e pays le plus attractif pour investir après le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. Les principaux investisseurs de l’Espagne sont les Américains, ils occupent 19% du total des projets en 2011, suivis par les Allemands, les Français, les Britanniques et les Hollandais. Au niveau européen, Barcelone et Madrid représentent les villes européennes les plus attractives, occupant la 3e et la 4e place respectivement. Les secteurs qui intéressent le plus les investisseurs sont le service à 19% suivi du software à 15%. Le secteur de l’automobile a également de bons résultats , les intentions des investisseurs sont passés de 258 à 270 en 2011. De l’autre côté, les secteurs qui enregistrent les plus fortes baisses sont ceux de la finance avec -16% et l’électronique -8%. Malgré la fragilité de la zone euro, Ernst & Young montre que les investissements étrangers continuent à croître sur le continent. Entre 2010 et 2011, les intentions d’investissements sont passées de 3.757 à 3.906, soit une hausse de 4%. Grâce à cela, la création d’emploi a augmenté de 15%. Les pays les plus attractifs pour les investisseurs sont l’Espagne et l’Allemagne. Ce dernier a élevé ses investissements étrangers de 7% et ainsi prend la seconde place de la France. Le Royaume-Uni reste en tête même si ces intentions d’investissements ont réduit de 7%. On enregistre une augmentation générale du nombre de potentiels investisseurs étrangers dans l’Europe Central et l’Europe de l’Est mis à part la Russie avec une diminution de 36%. L’Espagne n’a pas dit son dernier mot, même si la victoire de la Roja n’aura pas d’effets sur l’économie elle démontre bien la force et l’état d’esprit des Espagnols.   L.GC

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous