Madrid
29°
ciel dégagé
humidité: 27%
MAX 34 • MIN 23
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

Entrepreneurs portugais et espagnols veulent dynamiser les échanges transfrontaliers

portugalpeages-300x200

Les décideurs des deux pays se sont réunis vendredi 31 janvier à Vigo pour tenter de revaloriser les échanges culturels et économiques entre le Portugal et l’Espagne.     « Nous sommes face à un problème de volonté politique » a constaté Xoan Vazquez Mao, secrétaire de l’association transfrontalière hispano-portugaise Eixo Atlantico, « il existe des frontières qui comptent, comme celle avec la France, et des frontières de seconde zone, comme celle avec le Portugal ». La communauté autonome de Galice, plusieurs organisations d’entrepreneurs locaux, des communes et des universités ont présenté la semaine dernière une série de propositions, prochainement soumises aux gouvernements des deux pays et visant à redynamiser l’économie et le tourisme de la région. La première de ces propositions concerne la création d’une zone sans péage de 100 km de large (50 km dans chaque pays) tout au long de la frontière hispano-portugaise. Selon José Maria Costa, président de l’Eixo Atlantico et maire de Viana de Castelo, ce système pourrait devenir « un système pionnier au niveau européen, qui contribuerait à faciliter les mouvements entre les deux pays et encouragerait les échanges économiques ». Les provinces de Salamanque, Huelva et Zamora se sont vues particulièrement affectées par la mise en place de péages du côté portugais. Cette mesure a fait baissé la circulation des biens et des personnes d’un pays à l’autre, jusqu’à 50% sur certains axes, pour son coût mais aussi parce que les équipements portugais fonctionnent mal et n’acceptent pas tous les moyens de paiement. Création d’une plate-forme transfrontalière Entrepreneurs et institutions des deux pays sont conscients de la nécessité d’une collaboration sur la durée. « Avec la frontière française, il y a des sommets organisés chaque année, et ici cela fait trois ans qu’il n’y a rien eu » a expliqué Xoan Vazquez Mao, « là-bas, l’AVE fonctionnera bientôt, et ici, on ne sait pas ce qu’il se passera ». Une plate-forme commune sera donc prochainement créée pour défendre les intérêts des régions transfrontalières. Ces propositions, accompagnées d’un manifeste signé par tous les participants à la réunion de vendredi, seront transmises au gouvernement de Mariano Rajoy et à celui de Pedro Passos Coelho. AC

A propos de l’auteur

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous