Madrid
28°
ciel dégagé
humidité: 23%
vent: 2m/s S
MAX 28 • MIN 13
Weather from OpenWeatherMap
Oxis Immo
Le Courrier d'Espagne

« Chez Renault Trucks nous travaillons aujourd’hui pour concevoir le transport de demain »

Stéphane de Creisquer

1.- Renault Trucks se trouve en pleine croissance en Espagne, comment la marque est-elle positionnée ? 

Dans le contexte du marché des véhicules industriels en Espagne, il faut souligner qu’après avoir souffert une crise très sévère pendant ces dernières années, la tendance est désormais très positive, avec une croissance dans les immatriculations de véhicules de plus de 6 tonnes de l’ordre de 11% par rapport à l’année précédente. Renault Trucks a accompagné et amélioré cette tendance en atteignant une croissance annuelle de 15% par rapport à 2015.

La part de marché dans le segment des plus de 16 tonnes se situe à 13%, c’est-à-dire un demi-point au-dessus de l’exercice précédent.

Dans le segment des tracteurs, le plus représentatif en ce qui concerne le poids des immatriculations globales, Renault Trucks a réussi à dépasser ses registres et à obtenir également une amélioration de ses résultats, avec une croissance de 15% par rapport à 2015.

La marque maintient une deuxième position de marché dans les segments rigides et ouvrages, des secteurs relativement stagnants, mais en attente de décoller. Nous disposons d’une large gamme de véhicules pour couvrir tous les besoins des clients, c’est pourquoi nous sommes prêts pour accompagner la revitalisation de ces segments. Dans le cas des véhicules de construction, l’activité est étroitement liée à l’investissement public en infrastructures. La récupération de l’économie et la formation de Gouvernement permettent de prévoir de nouveaux investissements, même s’ils seront à notre avis modérés. Malgré leur contribution à la récupération de l’activité, ils ne seront pas suffisants pour assister à une croissance exponentielle.  

D’autre part, la demande de transport urbain motivée par les achats en ligne et la distribution sur le dernier kilomètre nous permettent de rester positifs vis-à-vis de l’avenir en ce qui concerne les prévisions de ce type de véhicules de distribution. En effet, Renault Trucks possède l’une des gammes les plus larges du marché. Dans ce segment, nous avons également développé des véhicules qui utilisent des énergies alternatives, notamment le gaz naturel, qui misent sur un transport plus écologique, durable et rentable, en particulier dans les entourages urbains.

(Données actualisées fin 2016).

2- Quel est le positionnement de Renault Trucks par rapport au transport international ? La réindustrialisation du pays est-elle synonyme de davantage de transport à l’étranger ? Existe-t-il un nouveau type de clients ?

Après avoir surmonté des périodes compliquées, nous pouvons affirmer que l’Espagne possède l’une des économies les plus internationalisées au monde, jusqu’au point que son secteur extérieur peut se vanter d’avoir des exportations en croissance continue, avec une diversification croissante en ce qui concerne les segments d’activité et les destinations géographiques, qui représentent déjà presque 35% du PIB.

Cette forte expansion du produit national situe notre pays comme le onzième investisseur de la planète, avec une accumulation, en termes de stock, de 2,4% de l’investissement mondial.

L’Espagne occupe la deuxième position quant au volume de flotte de transport routier de marchandises, uniquement derrière la Pologne et devant l’Allemagne et la France. Si nous considérons la totalité du transport, à la fois national et international, l’Espagne accumule 192 597 millions de tonnes transportées par kilomètre, ce qui représente 10,9% du poids total du transport européen.

Renault Trucks dispose de toute la gamme nécessaire pour satisfaire la demande de transport international et les flottes qui réalisent ce type de parcours, celles qui font confiance à la marque pour évoluer, croître et se développer conjointement, sont de plus en plus nombreuses. Renault Trucks a développé une gamme basée sur la rentabilité et l’économie de consommation, des facteurs qui avec l’efficacité et le confort sont très appréciés par ce type d’entreprises, étant donné le grand impact économique dans leurs résultats.

Dans ce monde globalisé, Renault Trucks dispose également d’un réseau de service avec une très grande capillarité, plus de 1100 points de service uniquement en Europe, ce qui rassure nos clients qui parcourent différentes routes internationales, étant donné qu’ils disposent de la plus grande qualité de service lorsqu’ils en ont besoin.  


2- Selon les chiffres du secteur, le transport de marchandises a augmenté plus de 18% pendant le dernier semestre. Est-ce la fin de la crise ou le début d’une nouvelle Espagne industrielle ?

J’aimerais profiter de cette interview pour souligner l’importance que le transport routier de marchandises présente dans un pays comme l’Espagne. Géographiquement à la périphérie de l’Europe, avec une grande activité de production de fruits et légumes, la logistique occupe un rôle absolument essentiel en tant que moteur de l’activité économique.  

Nous disposons en effet d’entreprises exploitantes de flottes extrêmement professionnelles qui travaillent en connexion avec le reste de l’Europe et qui sont une référence en raison de la qualité de leurs services et de leur savoir-faire.  

J’aime mettre l’accent sur un chiffre qui souligne le poids économique de cette activité, puisqu’elle représente 3% du PIB espagnol, une donnée qui n’est généralement pas connue. Et si le rôle de la logistique et de la chaîne de distribution a toujours été déterminant dans l’économie, dans l’ère du commerce électronique et de la transformation numérique, il va devenir essentiel. Nous assistons actuellement à un changement de paradigme.

« Nous assistons actuellement à un changement de paradigme »

4- Renault Trucks investit beaucoup en numérisation. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Si nous considérons qu’en 2020 il y aura dans le monde environ trente mille millions de dispositifs connectés, il est évident que la transformation numérique est dans l’agenda de Renault Trucks.

Aujourd’hui, nos camions sont déjà munis de tous les progrès technologiques disponibles pour aider nos clients à obtenir une rentabilité maximale. Il s’agit notamment de camions qui permettent aux entreprises d’économiser du combustible avec des outils de suivi et de gestion des flottes, comme par exemple le système télématique Optifleet, qui dépasse actuellement les 1700 véhicules suivis en Espagne. Grâce à la dernière version de ce système de gestion de flottes, notre client peut consulter sur son mobile les rapports de conduite efficace et de consommation produits pour chaque camion de sa flotte.  

Si nous parlons d’avenir, nous ne pouvons pas ignorer que la croissance des besoins de transport urbain est plus rapide que le développement des infrastructures de transport. En tant que partie de cette équation, Renault Trucks recherche des solutions de mobilité urbaine durables, c’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre le projet Transpolis, avec une approche holistique, avec d’autres acteurs impliqués.

Transpolis est une ville laboratoire unique en Europe. Elle se situe dans la zone métropolitaine de Lyon sur une surface de 80 hectares. Il s’agit en effet d’un véritable terrain d’essais où sont testées les nouvelles solutions de mobilité urbaine à travers une approche systémique appliquée aux véhicules, à l’énergie utilisée, aux infrastructures routières, aux réseaux de communications, au commerce électronique, y compris au mobilier urbain.   

L’optimisation de la durabilité de nos villes et la possibilité de les rendre plus aimables sont uniquement possibles à travers la compréhension de l’avenir et l’anticipation des besoins associés au développement. À Transpolis, nous ne parlons pas seulement de véhicules autonomes connectés ou d’énergies de propulsion alternatives au diesel, nous étudions également l’éclairage, la gestion de la circulation, les flux de remise de marchandises, la sécurité, l’application urbaine de l’ioT (l’internet des objets)… Chez Renault Trucks nous travaillons aujourd’hui pour concevoir le transport de demain.

PROFIL DE STÉPHANE DE CREISQUER

Stéphane de Creisquer est le CEO du Groupe Volvo en Espagne, une compagnie dont le défi est de « développer la richesse à travers ses solutions de transport ». En tant que CFO, il atterrit en 1998 en Espagne, le septième marché mondial du Groupe. Depuis 2003, il est son plus haut responsable. Il aborde actuellement le défi de la Transformation Numérique avec grand enthousiasme et volonté afin d’ajouter de la valeur au secteur. Son leadership est basé sur différents principes : le succès des clients, la confiance, le changement et l’orientation vers les résultats. Le Groupe Volvo est leader en Espagne avec une part de marché de 30%, grâce à ses marques Renault Trucks et Volvo Trucks.

A propos de l’auteur

Journaliste

Le Courrier d’Espagne est la première source d’informations en français sur l’Espagne depuis 2004. Le journal est diffusé sur les vols Air Europa et Air France entre l’Espagne et la France. Il est vendu dans plus de 850 kiosques. C’est le seul journal espagnol en langue française vendu en kiosque. Sur internet, lecourrier.es diffuse gratuitement le PDF papier et édite au quotidien des articles partagés sur les réseaux sociaux.

com.lecourrier@gmail.com

Page Facebook

Tweets

Suivez-nous