Chaque entreprise en extinction donne naissance à 4 sociétés en Espagne en 2014

Madrid, 22 jan. (EP) L’année dernière, chaque entreprise en extinction en Espagne donnait naissance à 3,8 nouvelles sociétés, ce qui représente une amélioration de 11% du taux de création par rapport au taux d’extinction d’entreprises par rapport à 2013 et la croissance la plus importante depuis 2007, d’après l’analyse du service Web d’intelligence économique de Telecoming, Infoempresa.com. Concrètement, en termes exclusifs de création d’entreprises, 86.910 sociétés au total virent le jour l’année dernière en Espagne. Cette donnée, en revanche, est de 6,92% inférieure à celle de l’année précédente (93.567 sociétés). En revanche, le rythme d’extinction d’entreprises a diminué cette dernière année et la variation interannuelle a été de 16% inférieure en 2014 par rapport à 2013. Par communautés autonomes, Madrid est à la tête du ranking en matière de création d’entreprises, avec 18.498 nouvelles sociétés, 21,3% de la totalité de celles constituées à échelle nationale en 2014, suivie de la Catalogne (16.451) et de l’Andalousie (14.220). Ces trois communautés concentrent plus de la moitié des nouvelles entreprises (56,7% du total national). En outre, l’étude révèle que seules quatre communautés espagnoles dépassent le seuil des 10.000 nouvelles entreprises en 2014 : Madrid (18.498), la Catalogne (16.451), l’Andalousie (14.220) et la Communauté de Valence (10.499). Pour le Directeur d’Infoempresa.com, Pablo Tur, l’Espagne consolide des « projets de valeur » et renforce le tissu sociétaire. En ce qui concerne le nombre de nouvelles entreprises par rapport aux sociétés en extinction, l’étude révèle que la Catalogne est leader, avec un ratio de 5,7 entreprises. De même, cinq communautés espagnoles dépassent la moyenne nationales : le Pays Basque (4,8), l’Andalousie (4,8), Castille-La Mancha (4,3), la Communauté de Valence (4,1) et Murcie (4). En revanche, les dernières places sont occupées par La Rioja, avec 2,2, Navarre et Estrémadure, avec 2,3 et 2,2, respectivement. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)