AVE: Alicante en 2012 et tout ce qui en découlera

L’administrateur des infrastructures ferroviaires (ADIF) a entamé la deuxième phase des travaux d’arrivée du train à grande vitesse à Alicante, avec un budget de 55.4 millions d’euros. Les travaux devraient durer 13 mois et l’arrivée de l’AVE va donner un véritable ballon d’oxygène à la ville.   L’objectif de ces travaux est d’augmenter l’espace actuel de la gare afin qu’il s’adapte aux exigences des lignes à grande vitesse, qui sont bien entendu nombreuses comme la construction d’une plate-forme ferroviaire et de tunnels, revoir les structures, la connexion entre les voies, etc. Le projet de construction doit être terminé en Décembre 2012, ceci dit, le service ferroviaire Cercanias est maintenu pendant la durée des travaux. Plus qu’une gare, un centre commercial La longueur totale sera de 1020 mètres, 370 mètres seront construits sous terre et 650 en surface, avec 3 voies d’accès à l’extérieur qui se rejoindront sur une plate-forme à 6 voies. Il y aura également 3 plates-formes qui seront installées au nord de la gare actuelle. Suite à l’accord au sein de la société AVANT, la construction est compatible avec la future gare souterraine prévue pour Alicante. L’ajout de lignes à grande vitesse suppose un flux important de voyageurs, pour ce faire, le service de taxis va être amplifié,  ainsi que les locations de voitures et les autocars. Avec l’arrivée de l’AVE, c’est tout une industrie qui va se mettre en place. La gare fera certainement l’objet de convoitises de franchises internationales dans le domaine de l’alimentation ou de la mode, comme c’est le cas depuis un an avec Valence. Une aubaine peut-être pour certaines enseignes françaises qui pourraient aussi profiter sur place d’une communauté francophone importante. Mais cela va aussi donner un regain d’energie aux hôtels de la ville qui ont toujours plus orienté leurs offres aux touristes qu’aux hommes d’affaires, avec qui ils devront désormais compter. Loren.GC et Philippe Chevassus