Aéroports à vendre

Aena a engagé le processus de privatisation des aéroports de Barajas et El Prat. Le conseil d’administration d’Aena Aeropuertos devrait être nommé cette semaine.   Une nouvelle structure pour une meilleure gestion Dans le cadre d’une série de privatisations destinées à réduire les besoins de financement externe et à rassurer les marchés, le gouvernement espagnol a annoncé en décembre dernier vouloir vendre 49% de l’autorité aéroportuaire Aena à des investisseurs privés. Les deux plus grands aéroports du pays, Barajas pour Madrid et El Prat pour Barcelone, seront mis en concessions. Aena a créé une nouvelle structure, Aena Aeropuertos, opérative depuis le 8 juin dernier. Un choix destiné à renforcer son efficacité et sa compétitivité, et à la « transformer en un acteur de premier plan sur le marché mondial de la gestion d’aéroports », selon les déclarations du président de cette nouvelle société Juan Ignacio Lema. Une privatisation progressive Seront ensuite constituées deux sociétés concessionnaires des aéroports de Barajas et El Prat, filiales à 100% d’Aena Aeropuertos. La majorité du capital de ces deux sociétés sera alors ouvert aux investisseurs. Selon Juan Ignacio Lema, Aena Aeropuertos en garderait une part minoritaire, qui pourrait se situer autour des 20%. Dans le même temps Aena Aeropuertos commencera dès le mois prochain à privatiser 49% de son capital. Le Ministre des Finances espagnol, José Blanco, a annoncé mercredi que le conseil d’administration serait nommé cette semaine. Le processus de privatisation devrait être achevé à la fin de cet exercice, le 31 décembre 2011. Grâce à ces nouvelles mesures, l’entreprise espère être bénéficaire en 2012 et pouvoir réduire son endettement. Aurélie Chamerois