+12% d’achats immobiliers pour les résidents étrangers

Alors que le secteur immobilier est morose en Espagne, les résidents étrangers ont acheté 9 502 habitations au deuxième trimestre 2012.

Crédits : Flickr//Commons//luisvilla
Si le chiffre paraît bien faible face au record de 30 000 ventes en 2006, cela représente tout de même une hausse de 12% par rapport à 2011 et le meilleur résultat de ses quatre dernières années. Au total, les investissements étrangers en Espagne représentent 1,16 milliards d’euros pour les trois premiers mois de l’année, selon les données de la Banque d’Espagne. Des achats au bord de mer Dans le classement des localités préférées pour l’achat, Alicante arrive en tête avec 2 645 ventes, suivie de Malaga, Barcelone, et des îles Canaries. Les résidents étrangers en Espagne investissent donc plus facilement au bord de mer et dans des destinations touristiques, où le taux de fréquentation est plus élevé. A contrario, des régions à l’intérieur du pays comme l’Estrémadure, où faiblement touristique, comme la Cantabrie, attirent peu. Moins d’étrangers, plus de logements Avec la crise économique, le nombre de résidents étrangers en Espagne a diminué ces dernières années. Il est donc devenu plus difficile pour les investisseurs detrouver des partenaires sur place. Par ailleurs, le nombre de logements disponibles sur le marché a lui considérablement augmenté grâce à la bulle immobilière. Le prix du mètre carré à l’achat est désormais de 1 600 euros, une chute libre et continue. Parallèlement, les entrepreneurs espagnols sont eux frileux en dehors des frontières, avec une chute de 50% des investissements.   LCE  @lecourrierES